09 novembre 2019

ça tient à peu de choses, vraiment

C’est vrai, ça tient à peu de choses, vraiment, certains noms de marques de produits alimentaires (pour ne parler que d’eux – même si les noms de médicaments portent nettement moins à rire, pas même à sourire !...), tiens, par exemple : les fraises Tagada, dont, au passage, je n’ai jamais été fan (uniquement Stéphane) car ce n’est pas ma génération mais surtout car je suis plus bec salé que bec sucré et donc, en termes de sucreries, si on veut me faire plaisir, ça ne peut pas être avec ces fraises chimiques qui ne m’ont... [Lire la suite]

11 septembre 2016

intro-mission impossible

Je ne supporte pas l’intromission de corps étrangers dans le mien. De corps. Pas d’étranger. Je ne supporte pas car j’ai alors l’impression de ne plus maîtriser la situation. Et je n’aime pas l’idée de choses pas naturelles dans mon propre organisme. Je suis 100% tel que mes parents m’ont fabriqué. Rien n’est artificiel, chez moi. Aucun tatouage, un vague souvenir d’un perçage d’oreille à gauche, quand je portais un petit anneau ou un petit brillant alors que j’étais encore jeune et peut-être beau, allez savoir, entre la réalité et... [Lire la suite]
24 mars 2016

et Lova Moor ?

Bon, le docteur m’a dit que j’étais hypersensible de la sphère O.R.L. et que tous mes problèmes venaient de là. Et cette hypersensibilité, on en a découvert certaines causes ou certains facteurs mais notre liste n’est pas exhaustive. Et je ne vais pas forcément la dévoiler ici parce que, après tout, secret médical obligé, je n’ai pas à tout étaler sur la voie publique même si ce blog est plutôt du genre voie privée. Un peu comme une impasse, quoi. Je suis donc hypersensible de la gorge et quand on le sait, ça veut dire qu’il faut... [Lire la suite]
04 mars 2015

sauce médecin

On ne va peut-être pas envisager un rapatriement sanitaire pour ça mais j’avoue que ça m’a effleuré l’esprit. Parce que depuis dimanche, j’ai de nouveau la corde au cou, la corde du mal de gorge que je traîne comme un boulet au bout d’une laisse. Tout ça parce que samedi, cette dame, derrière nous, pendant la réunion de l’ADMD, cette dame, grippée, d’après ses dires, n’a pas cessé de tousser et de nous envoyer ses miasmes, sans aucune dignité, justement. Injustement. Et depuis, autant le patron que moi, nous sommes patraques. Lui avec... [Lire la suite]