C’est vrai, ça tient à peu de choses, vraiment, certains noms de marques de produits alimentaires (pour ne parler que d’eux – même si les noms de médicaments portent nettement moins à rire, pas même à sourire !...), tiens, par exemple : les fraises Tagada, dont, au passage, je n’ai jamais été fan (uniquement Stéphane) car ce n’est pas ma génération mais surtout car je suis plus bec salé que bec sucré et donc, en termes de sucreries, si on veut me faire plaisir, ça ne peut pas être avec ces fraises chimiques qui ne m’ont jamais réjoui. Non, à la limite, un bon sucre d’orge qui coule dans ma gorge, à la limite mais là encore, avec une restriction : ça dépend du parfum et surtout pas à la fraise Tagada. Ni aux Chamallows. Et encore moins au chocolat puisque je n’aime pas ça. Pas du tout.

Pour en revenir à ces fraises bien trop parfaites, visuellement et bien trop colorées et bien trop sucrées : savez-vous seulement pourquoi elles s’appellent Tagada ? Eh bien, en 1969, un directeur commercial de chez Haribo (c’est beau la vie ? Non, pardonnez-moi mais je préfère Isabelle Aubret, pour ça…) s’est inspiré d’un air de music-hall qui faisait « tagada tsoin-tsoin » et là, on se dit, comme je l’ai écrit au début de ce billet, que ça tient vraiment à peu de choses. Imaginez que le directeur en question ait entendu La danse des Canards, à la place de « tagada tsoin-tsoin », on aurait les aurait appelées Fraises Canards ? Ou encore, s’il avait entendu La grosse bite à Dudule : les Fraises Bite à Dudule ? Je ne sais pas, je peux me tromper mais je pense que ça n’aurait pas eu le même succès.

Il y a aussi le Petit-Beurre de chez monsieur Lefèvre-Utile (qui, s’il s’était appelé Lefèvre-Agréable, aurait appelé ses biscuits Petit-Beurre LA au lieu de Petit-Beurre LU – ça va, tout le monde suit ?) qui a été créé pour qu’il puisse être mangé tous les jours. Savez-vous pourquoi ? Ou plutôt, comment peut-on le savoir ? Eh bien, regardez un Petit-Beurre droit dans les yeux, que voyez-vous ? Il y a 4 coins pour les 4 saisons. Il y a 52 dents, sur les quatre côtés, pour les 52 semaines. Le biscuit a une longueur initiale de 7cm pour les 7 jours de la semaine. Et il comporte 24 petits points sur sa face, pour les 24 heures de chaque journée. Si ça, ça n’est pas incroyable ! En tout cas, je suis content d’avoir éclairé le monde de ma lanterne. Ah zut, je me suis trompé, c’était ma vessie, je crois.