08 mai 2017

je chante sur mon chemin

Je chante, je chante soir et matin, je chante sur mon chemin… Je ne sais pas pourquoi mais j’ai le cœur léger, aujourd’hui. Je me sens bien. Calme et détendu. Plein d’espoir. Rassuré et prêt à continuer sur la même route. Je chante sur mon chemin car je suis content, je suis heureux. Il y a des moments importants dans une vie et aujourd’hui en est un. Ça ne durera peut-être pas alors, j’en profite. Au moins quelques heures. Je chante sur mon chemin et je siffle dans ma tête. Jusque sur la colline, là-bas. Maintenant, j’en suis sûr,... [Lire la suite]

15 février 2017

Franck & Nick se mettent à table

Franck et Nick se mettent à table. Ils se sont vus pour déjeuner, ce midi. Normalement, ce rendez-vous était pour parler de plusieurs choses et ils espéraient tous les deux, chacun de son côté, que ça resterait discret, que personne ne le saurait mais pas de chance, les journalistes ont très rapidement été au courant et de ce fait, tout le monde le sait. Même ceux que ça n’intéresse pas. Personnellement, j’aurais pu ne pas en parler mais comble du hasard, j’étais justement assis à la table à côté de celle de Franck et Nick et malgré... [Lire la suite]
12 décembre 2016

cinq centimes plus cinq centimes plus deux centimes

C’est le début de la fortune. Il m’aura attendu tout ce temps pour que l’argent commence enfin à couler à flots dans ma bourse. Il était temps, à un peu moins de cinq ans de la retraite (si tout va bien), je vais pouvoir commencer à capitaliser de façon optimale et espérer m’en sortir honorablement quand je ne serai plus dans le circuit de la vie active. Pourquoi annoncé-je ça comme ça, un lundi après-midi de décembre ? Parce qu’il m’est arrivé une chose incroyable hier. Et aujourd’hui. Une série de choses incroyables. Et quand... [Lire la suite]
26 novembre 2016

mon dernier émoi de lecteur

Il n’est pas très vieux, mon dernier grand émoi de lecteur. Il remonte à une dizaine de jours, si je ne me trompe pas. En parcourant le numéro 3488 de Télérama, je me suis arrêté, comme chaque semaine, aux pages de critiques littéraires, entre autres. Et là, chaque mardi ou mercredi, je prends quelques minutes précieuses pour lire le poème dans l’encart bleu : Rimes riches. Bien souvent, je corne la page pour penser à la récupérer pour la conserver, quand nous serons passés à la semaine suivante, à une autre semaine. Et ainsi, je... [Lire la suite]
05 août 2016

tout pile

Sur le coup, lundi matin, ça m’a amusé mais je suis vite passé à autre chose. Et ça m’est revenu en tête à deux ou trois reprises, pendant la semaine et à chaque fois, je me disais qu’il fallait que je raconte ça et à chaque fois, j’oubliais tout aussi vite. Il faut dire que comme je suis toujours en train de faire plusieurs choses à la fois, de temps en temps, certaines peuvent passer à la trappe. Mais aujourd’hui, j’ai envie d’en parler et vous comprendrez pourquoi à la fin de ce billet. Avant de raconter ce qui m’est donc arrivé... [Lire la suite]
17 avril 2016

Chatouille et Ugalie

Je n’y peux rien, chaque année, le 16 avril, je pense à Chatouille. Surtout depuis que j’ai quitté Paris, il y a seize ans car avant ça, je ne pensais pas qu’à lui, ce jour-là, chaque année, je pensais aussi à une collègue, Patricia, dont c’était l’anniversaire. Évidemment, il n’y a pas d’échelle de valeurs dans ces célébrations, l’un pour une femme, l’autre pour un chat. Nous n’étions, nous ne sommes que dans la coïncidence. Dans la fortuité. Dans le hasard car pour moi, dans la vie, comme chez Claude Lelouch, tout est plus hasard... [Lire la suite]

21 mars 2016

le calesson du masson

Vous ne savez pas ce qui m’arrive ? J’ai perdu ma cédille et du coup, je ne peux plus écrire correctement aucun mot qui en comporte une. Alors, je suis obligé de biaiser (on dit que je suis un bon biaiseur mais il n’y a pas pire juge que soi-même) et d’écrire les mots concernés comme je peux, c’est-à-dire à la va-comme-je-te-pousse. Tu parles d’une épreuve pour un mec comme moi, plutôt attaché à la langue française et plutôt sensible à l’orthographe. Ça me fait mal aux tripes mais de toute fasson, je n’ai aucun moyen de faire... [Lire la suite]
16 décembre 2015

Esaü, 12/2015 (ou le plat d'ers)

Il paraît qu’il faut avoir choisi entre croire au destin ou au hasard et probablement que ceux qui pratiquent une religion sont plus portés vers le destin, la fatalité et tout ce qui est écrit alors que ceux qui sont plus de l’ordre de l’athéisme. Et moi, j’avoue avoir toujours eu une préférence vers les hasards. Je fais partie de ceux qui disent que tout est hasard. Ou que rien ne l’est. C’est pourquoi, hier, j’ai trouvé que le hasard faisait bien les choses car il faudrait vraiment n’avoir que ça à faire pour avoir écrit à l’avance... [Lire la suite]
23 mars 2015

un nouveau jour s'est levé

Ce matin, un nouveau jour s’est levé, plutôt ensoleillé dans son crépuscule. Du moins, dont on devinait le soleil derrière les rideaux encore un peu tirés de la nuit. Moi, j’avais un peu la gueule de bois comme si j’avais bu, hier soir. Comme si j’avais bu pour oublier, pour tenter d’oublier. Oublier quoi ? Oublier que je vis dans un monde qui me fait de plus en plus peur et je ne parle pas seulement des terroristes, des djihadistes ni même des intégristes catholiques et j’en connais pas si loin que ça, à Bordeaux. Un monde dans... [Lire la suite]
24 septembre 2014

hier, c'était l'équinoxe

Hier, c’était le premier jour de l’automne et je m’en suis allé lent. Comme dans l’évangile de ma propre équinoxe. Je m’en souviens d’autant plus que ce poème-ci reste un de mes préférés et la meilleure preuve, c’est qu’il y a pile un an, je le publiais pour la énième fois. Pour la première fois dans ce blog mais il le fut également dans les deux précédents, d’il y a quelques années, alors que j’en publiais régulièrement. Quand je manquais un peu d’inspiration, à vrai dire. S’il y a un poème que je ne peux pas publier à un autre... [Lire la suite]