04 novembre 2018

repentance

Aujourd’hui, jour du Saigneur (j’ai fait exprès de mettre un A au lieu d’un E), j’ai décidé de faire amende honorable. Je vais être dans la repentance. Et dans le tout amour. C’est normal, c’est comme pour les hommes et les femmes à l’Assemblée Nationale, au gouvernement et dans les entreprises, il faut la parité. Hier, j’ai tiré sur tout ce qui bougeait en moi et donc, aujourd’hui, je vais faire acte de contrition et aimer tout le monde. Oui, j’ai bien écrit « tout le monde ». Quels que soient celles et ceux qui... [Lire la suite]

24 janvier 2018

si in singultum, digitum, ubi non debet*

Je reviens un instant sur le billet d’hier, subtilement intitulé « encore trois choses que je ne savais pas jusqu’à ce matin » parce que c’était vrai (à ce moment-là) que je ne savais pas tout ce dont j’ai parlé avant d’écrire sur leur sujet.  Et là, juste après avoir mis le point à cette longue phrase, je m’étonne moi-même car ça, c’est de la phrase. De la bonne phrase des familles, un peu longue mais compréhensible. Oui, tout à fait. Elle me semble parfaitement compréhensible par n’importe qui, quels que soit... [Lire la suite]
24 septembre 2017

mon petit doigt m’a tid

Non, vous n’avez pas la berlue et non, vous ne rêvez pas. C’est volontaire, ce qui pourrait vous sembler être une erreur de frappe, dans le titre de ce billet. J’ai bel et bien voulu écrire « tid » au lieu de « dit » parce que ça illustre bien le propos qui va suivre (si je ne suis pas interrompu toutes les dix secondes par des interventions malvenues.) Oui, la raison qui explique cela, c’est que depuis quelques temps, non seulement j’ai mal à certains doigts mais en particulier à mon auriculaire gauche et le... [Lire la suite]
28 avril 2017

j’avoue que j’ai (un peu) peur

Tout comme il existe des plafonds de verre qui n’arrivent pas à sauter sans qu’on s’explique vraiment pourquoi, je ne sais pas réellement justifier ce sentiment de crainte qui m’habite un peu plus fort de jour en jour depuis dimanche. Oui, parce que dimanche soir, une fois le moment d’euphorie passé, je suis retombé dans le réel. Dans la crudité de la vérité du quotidien. J’ai eu du nez quand j’ai dit que je m’étais abstenu d’ouvrir une bouteille de Prosecco pour arroser une certaine victoire car il ne fallait évidemment pas brûler la... [Lire la suite]
02 mars 2016

vivement dans cinq ans

Oh oui, alors, vivement dans cinq ans. Parce que dans cinq ans, on aura peut-être des têtes nouvelles à voir. Et des choses nouvelles à entendre. Ah oui, vivement dans cinq ans. Dans cinq ans, nous serons le 2 mars 2021. Et nous serons à un peu plus d’un an des présidentielles de 2022. Et nous entendrons déjà beaucoup parler des primaires à droite comme à gauche. Et peut-être verrons-nous émerger des hommes et des femmes politiques qui apporteront un peu de sang neuf, qui débattront avec des vraies propositions, qui défendront des... [Lire la suite]
05 mai 2014

voyez comme elles dansent

Les filles, ce n’est vraiment pas comme les garçons. Et je ne parle pas des différences physiques. Non, les filles, ça n’a pas de tête et surtout, pas de logique. Pas la même logique que celle des garçons. Et ça n’a pas la même tête non plus parce que les filles, ça pense à plein, des tas de choses mais pas forcément à celles auxquelles il aurait fallu penser. Et ma cousine, pour ça, c’est bien une fille, tiens. Parce que franchement, oser fêter ses cinquante ans en même temps que la Fête Mondiale de la Danse à Bordeaux… du coup, moi,... [Lire la suite]