04 novembre 2020

à qui le tour ?

Hier, j’ai écrit ce billet à 18h45. À cette heure-là, on ne savait pas encore qui allait être le nouveau président des États-Unis. Allait-il être reconduit pour un second mandat (ce que personnellement, je n’espérais pas) ou allait-on voir un nouveau venu, un petit jeune de 77 ans, même plus en âge de lire Tintin(remarquez, moi, je n’ai jamais été vraiment tintinophile, quelque chose m’a toujours dérangé dans les aventures de ce héros de bandes-dessinées…) C’est fou car le monde entier est suspendu aux lèvres de Melania Trump (je... [Lire la suite]

01 novembre 2020

c'est si difficile de t'aimer

C’est difficile de t’aimer car déjà, si tu existais, je saurais comment faire concrètement alors que là, comme je dois tout imaginer, je tâtonne, j’hésite, je ne sais pas comment m’y prendre. C’est déjà difficile d’aimer quelqu’un dans le vide mais je crois savoir que ça l’est encore plus. Car ce n’est pas une chose innée, d’aimer quelqu’un. Car pour aimer, il faut savoir s’abandonner et s’oublier. Ne pas être uniquement dans le regard de l’autre mais avoir l’autre dans son propre regard. Et le voir comme une lumière, comme un soleil.... [Lire la suite]
11 octobre 2020

je crois qu’il est un peu dérangé

Oui, moi, mon opinion sur Stéphane, c’est qu’il est un peu barge. Oui, moi aussi, je crois qu’il est dérangé. À mon avis et je pense que vous pensez comme moi, ça lui monte au cerveau, toutes ces bêtises qu’il écrit et je crois même pouvoir le dire sans trahir de secret, il est suivi par un psy et… Un psychologue ? Non, un psy… Un psychanalyste ? Non, un psychiatre, laissez-moi finir ma phrase, ne faites pas comme lui, c’est agaçant. Oui, il est suivi par un psy, un psychiatre. Moi, je sais même qu’il n’arrive toujours pas à... [Lire la suite]
25 août 2020

un truc incroyable... Splatch !

Il faut que je te raconte ce que j’ai vécu, la semaine dernière. Je me suis longuement tâté pour savoir si je pouvais en parler à quelqu’un sans passer pour un fou mais si, à toi, je pense que je peux faire confiance car si je ne peux pas avec toi, avec qui je pourrais, alors ? Ah fais chier, ces moucherons ! Attends, une seconde… Splatch ! Un de moins. Ben oui, je suis désolé mais ça m’énerve, ça me stresse et je ne pourrai pas me concentrer s’il y en a qui me tourne autour. Tu veux boire quelque chose ? Bon,... [Lire la suite]
30 janvier 2020

et si tu n’existais pas…

Et si tu n’existais pas, ma foi, est-ce que j’aurais pu t’inventer ? Oh, je n’ai rien d’un savant dingue, je n’ai rien d’un docteur es création d’être humain et contrairement aux apparences, je n’ai rien d’un Dieu générateur de vie. Oh, j’aurais pu t’inventer dans mes rêves des plus sages aux plus fous et j’aurais collé l’image idéale que je me serais faite de toi dans ma boîte à fantasmes, dans laquelle il y a des reliques de toutes mes précédentes amours (je parle de celles qui ont compté mais pas que…) Et si tu n’avais pas... [Lire la suite]
14 novembre 2019

classé confidentiel

Pour une fois, je crois que je vais vous confier un secret. Un vrai secret. Pas un secret de Polichinelle (ni dans le tiroir, ni ailleurs), non, un secret, un vrai de vrai. Je sais, je me répète mais ça fait partie de mon style d’écriture. Quand je veux insister sur un point précis, je n’ai pas d’autre choix qu’utiliser l’itération et même la réitération (double itération pour tout le monde, c’est moi qui régale !...) Mais attention, qu’on ne s’y méprenne pas, je donne facilement dans la répétition mais pas dans l’homéotéleute,... [Lire la suite]
08 novembre 2019

j’ai cherché partout

Depuis hier, j’ai cherché partout, dans tous les coins, pour tenter de savoir où tu pouvais te nicher. Où tu pouvais te cacher. Où tu pouvais te planquer. J’ai parcouru toute la ville sous des pluies incessantes et j’ai pris l’eau de haut en bas et de bas en haut sans oublier la sueur qui, contre l’eau des déluges faisait un choc thermique et me rendait encore plus fou, encore plus désespéré, encore plus impatient de te retrouver, enfin. Je n’aurais jamais pensé que cela puisse être aussi difficile de rattraper. Je te croyais là... [Lire la suite]
28 mai 2018

1068 tasses pour 128,80 litres

Entendons-nous bien afin que les choses soient bien claires : je ne suis pas un forcené des calculs, loin de là. Non, pardon, je ne suis pas un forcené que de certains calculs ni quelqu’un qui aime particulièrement les routines dans ce qu’elles ont de plus absolu. Il n’empêche que pour certaines choses du quotidien, j’aime bien que les choses soient un peu, beaucoup, passionnément toujours les mêmes. Et pour le café du matin, la règle est la suivante : du mardi au vendredi, je prépare la cafetière pour trois tasses car je n’en... [Lire la suite]
18 septembre 2017

j'aime pas Dali

Quand j’étais enfant, il me faisait rire avec son accent, sa moustache rigolote et ses allures de fou. Il a marqué les esprits avec son intervention dans une publicité : « Je suis fou du chocolat Lanvin !» Et quand j’étais ado, que j’ai quitté le domicile parental, à Paris, j’ai découvert des cartes postales qui reproduisaient certaines de ses œuvres les plus connues dont les deux dont je me souviens le plus : La persistance de la mémoire (les fameuses montres molles) et La tentation de St Antoine (les chevaux... [Lire la suite]