06 mars 2017

in medio stat virtus

In medio stat virtus, c’est une citation latine qui signifie non pas “et au milieu, coule une rivière”, ni “faites-moi la raie au milieu, s’il vous plaît, monsieur le coiffeur » mais « la vertu est au milieu. » Oui, mais au milieu de quoi ? Au milieu de la rivière qui est au milieu ? Au milieu du crâne ? Non, la vérité est au centre, pas dans les extrêmes. Déjà, dans l’Antiquité, on savait cela alors pourquoi changer une équipe qui gagne depuis si longtemps ? Au cas où certains ne le sauraient pas,... [Lire la suite]

19 novembre 2016

61 en 50 minutes, vaisselle comprise

Certains mettent dix minutes pour faire l’amour et jouir (sans forcément tenir compte du plaisir de l’autre), douche comprise et moi, là, à l’instant, j’en ai fait 61 en cinquante minutes, vaisselle comprise. Et je n’ai pas pris mon pied. Le seul plaisir que je pourrais éventuellement ressentir, c’est celui que je suppose à venir demain midi quand nous irons déjeuner chez Bernard Kayak (bien sûr que non, ça n’est pas son vrai nom, je ne suis pas fou au point de le donner ici sans son accord même si je crois qu’il le serait, d’accord)... [Lire la suite]
29 septembre 2016

de l'absenciel

Après un bon repas entre amis, sur la terrasse, avec le patron, Bernard et le président, je me suis senti bien comme quand on est en vacances mais au lieu d’aller faire la sieste, je me suis dit qu’il serait préférable de venir écrire dans mon blog. Avant que je n’en ai plus le courage. D’autant que je venais d’avoir une idée pendant que les trois autres étaient en train de boire leur café et moi pas. Car je ne bois pas de café. En tout cas, pas le midi. En temps normal, je veux dire. Et aujourd’hui, c’était justement un jour à... [Lire la suite]
14 septembre 2016

le voleur de caddies

Je pense vraiment qu’il y avait un plaisantin, ce matin, à Auchan. Ça ne peut pas s’expliquer autrement. D’abord, ça ne faisait pas dix minutes que j’étais là qu’un ding-dong s’est fait entendre pour demander à la personne qui avait pris un caddie par erreur au rayon vaisselle était priée de le rapporter à l’accueil. On a eu droit à la même annonce trois fois en un quart d’heure. Autant vous dire que si ça avait été mon caddie qui avait disparu, j’aurais fait le magasin en long et en large jusqu’à ce que je le trouve. Je n’aurais pas... [Lire la suite]
07 mai 2016

Dédé

Dédé, c’est Dédé les gros bras. C’est moi. Parce que tout compte fait, je n’ai pas donné ma part aux chiens, hier soir. Déjà qu’il n’en reste plus qu’un. En tout cas, même si je ne suis pas aussi fort que Carlos, même si je ne suis pas aussi jeune que François, même si je ne suis pas une armoire à glace comme l’autre Stéphane, je pense avoir fait bien plus que ce qu’on attendait de moi. Non seulement, j’ai porté des choses avec les autres, quand il fallait être plusieurs mais aussi tout seul, à leur grand étonnement, parfois.... [Lire la suite]
14 avril 2016

et douze de plus

Et douze de plus, ce qui nous fera un total cumulé de 88 kilos. Je croyais qu’on était pile dans la période des régimes pour retrouver son poids de fin d’été. Chez moi, c’est l’inverse. Je prends du poids de jour en jour. Du poids de vaisselle dont je me débarrasse. Aujourd’hui, c’était principalement pour des verres et des baguettes chinoises. Ne me demandez pas pourquoi j’avais une trentaine de ces baguettes alors que nous ne mangeons asiatique à la maison qu’une fois tous les trois ou quatre ans, pour ne pas dire tous les huit ou... [Lire la suite]

13 avril 2016

pile soixante-quinze kilos

Ah non, je vous en prie, n’allez pas croire que j’étale mon poids en toutes lettres dans le titre de ce billet ! Je sais bien que j’ai pris dix kilos depuis que j’habite à Bordeaux. Sans doute l’âge. Sans doute les odeurs de poisson. Sans doute quelques abus de plages sauf depuis quelques années. Je le sais bien, ça mais bon, de là à dire que je pèse 75 kilos alors que je ne mesure qu’un petit mètre soixante-dix pour ne pas dire soixante-neuf car je sais bien que certains vont en profiter pour se gausser et pour glousser si je... [Lire la suite]
27 mars 2016

un dimanche à la campagne

Il y a plusieurs sortes de campagnes : les campagnes publicitaires, les campagnes électorales et les campagnes de recrutement. Pour ne parler que de ces trois-là, dans l’immédiat. Cette semaine, un film est sorti dans les salles de cinéma « Médecin de campagne » et il n’est pas du tout impossible (peut-être même fort probable – à moins que ça ne soit l’inverse) que j’aille le voir aujourd’hui, après déjeuner. La seule chose qui me fait hésiter, c’est juste l’horaire auquel j’irai le voir : à peine la dernière... [Lire la suite]
30 janvier 2016

cul par-dessus tête

C’est triste voire dommageable de commencer son congé de fin de semaine avec un mal de tête qui a tout l’air d’être une migraine qui s’est déguisée pour tenter de passer inaperçue, à quelques jours de certains carnavals. Mais je ne suis pas né de la dernière pluie et je l’ai bien reconnue, sous ses airs de ne pas y toucher. Elle est venue comme ça, sans être invitée, ce matin, alors que j’étais à mon boulot, que je me suis d’abord cru la tête à l’envers car j’ai commencé très tôt, comme tous les samedis. En réalité, au fur et à mesure... [Lire la suite]
19 juillet 2015

licenciement abusif

À ma connaissance, il n’existe pas de condamnation pour licenciement abusif quand on tue son employé(e), donc, je devrais m’en sortir haut la main. Oui, parce que je me suis débarrassé de ma nouvelle femme de ménage, celle qui n’est venue que trois fois en deux semaines et sur laquelle je fondais beaucoup d’espoir. Comme quoi, ma première impression n’était pas la bonne. Non, pardon, je vais plutôt dire que ma première impression était excellente mais quelqu’un qu’on trouve très sympathique et adorable, ça ne veut pas dire que c’est... [Lire la suite]