03 juillet 2020

m’endormir comme dans tes bras

Ce soir, je ne regarderai pas la télé, après dîner et avant d’aller au lit. Je ne pense pas que je lirai, non plus. Et je ne sortirai pas sur la terrasse car tant qu’à faire, le mieux, c’est que j’aille dormir. Le moment où je vais me coucher, soir après soir, c’est un des moments que je préfère dans chaque journée que je vis. Parce que le lit est mon refuge et le seul endroit où je peux penser à toi, sans être dérangé si ce n’est parfois par Morphée, lui-même, quand je me laisse aller contre lui, tout doucement… Ou alors, ce soir,... [Lire la suite]

07 mai 2020

je préfère qu’on reste amis (billet non contaminé au Covid 19)

Quand le professeur de français (n’était-ce pas plutôt une femme ?) nous avait demandé de le lire, par esprit de contradiction, j’avais tout fait pour ne pas l’ouvrir, ce bouquin. Je venais de découvrir le théâtre et la poésie du vingtième siècle alors vous pensez bien que tous ces auteurs classiques et en particulier ceux des 18ème et 19ème siècles, j’en faisais un rejet systématique. Je ne me souviens plus de quelles pirouettes j’ai été capable pour ne pas me faire mettre de mauvaises notes, sans doute de la chance. Mais... [Lire la suite]
19 avril 2020

occupation terrassière (billet contaminé au Covid 19)

Bon, hier, c’était la dernière après-midi de soleil avant jeudi prochain puisque dans les quatre prochains jours, nous ne devrions avoir que de la pluie. Nous ne devrions recevoir que de la pluie. Être envahi de nuages épais et lourds comme si le confinement n’était pas assez une punition en soi, avec ce temps maussade, comme si nous allions devoir supporter une double peine. Alors, hier, j’ai profité de ce soleil, ma foi plutôt chaud, et j’ai pris de l’avance sur la suite des événements météo. Mais je n’ai pas réussi à lire. J’étais... [Lire la suite]
16 avril 2020

oui… non… (billet totalement contaminé au Covid 19)

Bon, je vais sur la terrasse, je vais bouquiner. Commencer un nouveau livre, heureusement que j’ai terminé de lire le précédent, je me suis ennuyé pendant 631 pages. Je sais, je suis un peu maso. Mais on m’a assez reproché de ne pas savoir m’accrocher et patati et patata et que si, dès les premières pages d’un bouquin ou les dix premières minutes d’un film ou d’un spectacle, ça ne me plaisait pas, je me braquais et après, c’était foutu. Que nenni, mes chers, que nenni ! Ah ça oui, que nenni, alors. Bon, finalement, il fait trop... [Lire la suite]
26 mars 2020

billet totalement contaminé par le coronavirus

Mon blog a eu beau se protéger et pratiquer les gestes barrières, je pense qu’il a été contaminé par le coronavirus car depuis hier soir, il a chaud, de la fièvre, il a tendance à tousser. Kof, kof, kof ! Tiens, qu’est-ce que je disais. Et je me demande s’il ne fait pas des apnées du sommeil, la nuit, mon blog. Ou alors, ce sont des difficultés respiratoires liées au virus et je pense que je vais l’ausculter de fond en comble pour m’assurer. Pour m’assurer de quoi ? M’assurer de… Eh bien, kof, kof, kof, kof, eh bien pour... [Lire la suite]
22 février 2020

les petites lignes du contrat de ma vie

Je pense que désormais, quand j’aurai terminé de lire un bouquin, au lieu de conserver au cas où j’aurais envie de le relire, plus tard, quand je serai vieux, je vais les donner à Stéphane. Parce que de toute façon, je ne vais pas pouvoir tous les emporter dans mon urne funéraire. Mais tu as prévu de mourir, Stéphane ? Ben, euh, oui, comme tout le monde. En plus, je ne l’avais pas remarqué plus tôt mais en relisant mon contrat de vie, dans les petites lignes, il est bien écrit que je vais mourir. Tout est prévu. Je ne connais pas... [Lire la suite]

16 août 2019

ma modestie dût-elle en souffrir

Un de mes problèmes, depuis toujours (même si ça a tendance à s’arranger un peu), c’est que je manque de confiance en moi. Et donc, comme en parallèle, je me sens un peu au-dessus de la moyenne, je dois gérer ce paradoxe et ce n’est pas si facile que ça. Je pense que je suis un peu au-dessus de la moyenne car, dans mes vies professionnelles, je suis toujours passé pour l’intellectuel de service. En effet, j’étais souvent le seul à lire, à aller au cinéma, au théâtre, à l’opéra, dans les musées… Bref, comme j’étais célibataire... [Lire la suite]
26 mai 2019

prêt à partir ?

Bon, demain, normalement, je prends le train. Ma valise n’est pas encore faite, ce qui est plutôt normal, quand on me connaît, je suis plutôt du genre à la faire au dernier moment. Mais j’ai déjà sorti le roman que je vais emmener pour lire dans le TGV et un second bouquin au cas où je terminerai le premier trop vite (dans un TGV, on lit forcément plus vite que dans un train standard) et j’ai pris un marque-pages. Le reste, brosse à dents comprise, pour moi, c’est toujours accessoire, si je puis dire, ça passe après. Tout comme la... [Lire la suite]
08 octobre 2018

cinq, quatre, trois, deux, un, zéro, stop !

Cinq, quatre… Ça y est, le compte à rebours est commencé. J’ai déjà fait pas mal de choses, ce matin. Entre autres, aller aux Quinconces pour prendre la presse gratuite, écrire, lire, ranger la vaisselle d’hier soir, mettre le linge propre dans le panier pour le repassage et préparer le déjeuner. Mais je ne suis plus en week-end pour autant, du moins, dans les un peu plus de trois heures. Parce que là, je suis dans une espèce de course contre la montre. À 11h pétantes, j’ai cours avec le coach. Et avec le patron puisque nous y allons... [Lire la suite]
01 octobre 2018

l’un au milieu des autres

Ce matin, j’ai repris mes habitudes du lundi, à 7h30, je suis sorti, il faisait à peine plein jour et encore un peu nuit, les rues étaient calmes, surtout les transversales car le cours Édouard  Vaillant, qui mène aux quais, commençait d’être bien occupé par des voitures aux phares allumés. Pour le traverser, il m’a fallu montrer patte blanche et ma carte de résident. Une fois cette espèce d’octroi franchi, je suis allé attendre un tram pour la place des Quinconces et là, je me suis retrouvé au milieu des autres. Parmi eux, il y... [Lire la suite]