14 décembre 2017

pendant que l'eau bout, d'autres eaux passent sous des ponts

Pendant que l’eau bout, je pense que je vais aller prendre ma douche. Celle d’avant une visite chez le médecin car quand on va voir son docteur préféré, il est d’usage d’être impeccable et irréprochable. Niveau hygiène et présentation. Et il faut juste que je ne me trompe pas. C’est vrai, ça, si je mets les 3 pommes de terre sous le pommeau de la colonne de douche et que je me glisse dans la casserole d’eau bouillante, ça n’aura pas l’effet escompté. Et en plus, je risque de me brûler les ailes. Et les pommes de terre, je ne suis pas... [Lire la suite]

01 août 2017

la complainte de Rutebeuf

Que sont mes amis devenus Que j'avais de si près tenus Et tant aimés Ils ont été trop clairsemés Je crois le vent les a ôtés L'amour est morte Ce sont amis que vent me porte Et il ventait devant ma porte Les emporta   Avec le temps qu'arbre défeuille Quand il ne reste en branche feuille Qui n'aille à terre Avec pauvreté qui m'atterre Qui de partout me fait la guerre Au temps d'hiver Ne convient pas que vous raconte Comment je me suis mis à honte En quelle manière   Que sont mes amis devenus Que j'avais de si près tenus... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
09 juillet 2017

le toit ouvrant

« Mais Stéphane, pourquoi tu te promènes avec cette vitre teintée, contre toi ? » « Hein ? Quoi ? Ah ça ? C’est simple, c’est mon toit ouvrant. » « Ton toit ouvrant ? » Quand je sors en ville, c’est super pratique. Selon le temps qu’il va faire, ça me sert toujours à quelque chose. En premier, s’il ne fait ni chaud, ni froid, ce qui ne me fait ni chaud, ni froid, en général, je l’emporte avec moi car on ne sait jamais. On n’est pas à l’abri d’une ondée, d’un gros orage ou d’un... [Lire la suite]
03 mai 2017

faire croire qu’on est une eau dormante

Garder son calme. Être zen. Se concentrer pour n’être plus qu’un jardin japonais, au fond de soi. Respirer au rythme des libellules qui virevoltent à la fois vite et au ralenti. Laisser les grenouilles dans leur bénitier et les taons se faire emporter par le vent. Être zen. Se dire que plus rien ne compte que sa propre foi. Que son cœur. Et que sa motivation. Rester serein. Être zen. Mettre le doigt sur la tranquillité comme si c’était un point G mais oublier les poings avec un g final. Se dire que l’ironie est la meilleure des... [Lire la suite]
04 février 2017

avis de tempête

Ce n’est plus un secret, nous sommes en pleine tempête et je ne parle pas seulement de celle, médiatico-politicienne de l’affaire Fillon (cette sacrée Pénélope, quand même, hein ?...) mais bel et bien de celle, venteuse, pluvieuse et grêleuse de la météo. Je ne vais pas entrer dans des explications techniques détaillées mais pour résumer, pour ceux qui n’auraient pas encore compris ce qui se passait, il vente, il pleut et il grêle. Et quand je dis qu’il vente, c’est un doux euphémisme. Il bourrasque. Il rafale et il tornade. Et... [Lire la suite]
18 novembre 2016

toujours pas de tulipe en vue ?

On alterne le soleil et la pluie et ça fait des journées qui sont loin d’être aussi monotones que celles de l’automne dans la chanson du même nom. C’est un peu normal qu’on ait un temps tourmenté vu comment va le monde et vu comme l’homme le malmène. C’est la faute à la bombe nucléaire, ma bonne dame. Mais non, mon bon monsieur, vous vous trompez, c’est la nature qui reprend ses droits. Et qui nous fait un droit d’honneur quand elle a envie de se venger de nous. Aujourd’hui, il pleut et il soleille. On peut même dire qu’il nuage et... [Lire la suite]

13 septembre 2016

alerte orange

Laura, la nouvelle femme de ménage nous l’avait bien dit. En fin de journée, on allait passer en alerte orange (alerte organe, comme ils l’avaient écrit, un jour, sur BFM TV – ce qui m’avait beaucoup amusé, alors…) et elle n’a pas menti car depuis un bon moment, il nous a fallu aller sur la terrasse pour protéger tout ce qui pouvait l’être car quand je me suis rendu compte que ça commençait à souffler sérieusement, le temps de prévenir le président et deux fauteuils étaient déjà en train de valser mais pas du même côté. Et un pot de... [Lire la suite]
17 novembre 2015

à Paris (version prose)

À Paris, quand un amour fleurit, ça fait pendant des semaines deux cœurs qui se sourient, tout ça parce qu'ils s'aiment. À Paris, au printemps sur les toits les girouettes tournent et font les coquettes avec le premier vent qui passe indifférent, nonchalant. Car le vent, quand il vient à Paris n'a plus qu'un seul souci : c'est d'aller musarder dans tous les beaux quartiers de Paris. Le soleil, qui est son vieux copain est aussi de la fête et comme deux collégiens, ils s'en vont en goguette dans Paris et la main dans la... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
22 octobre 2015

si tous les grains de riz

Il y a quelques mois, j’avais estimé le nombre de lentilles vertes dans un paquet de 500 grammes et aujourd’hui, fier de mon coup d’alors, j’ai envie de remettre ça mais avec le riz. Et je vais même aller encore plus loin que pour les lentilles puisque là, je vais même les mesurer. Partons donc du principe que dans un kilo de riz, on estime qu’il y a 42 600 grains, à condition qu’il n’y en ait aucun de cassé ou d’amputé, qu’ils soient donc tous complets, on peut donc déjà en déduire que le riz non cuit est plus léger que la... [Lire la suite]
19 septembre 2015

le partage de la culture

Peut-être parce qu’on l’oublie facilement quand on l’a connu mais qu’on vit en ville, peut-être parce qu’on ne l’a jamais connu, pour ceux qui n’ont jamais eu cette chance de savoir ce que c’était, mais je peux vous dire que le partage de la culture, des fruits de la culture, c’est quelque chose qui me plaît et qui m’a même ému, hier matin, alors que nous étions chez mes parents, dernière étape avant le retour définitif à Bordeaux après ces vacances légèrement écourtées pour cause de temps mitigé et d’envie de revenir chez soir... [Lire la suite]