19 mai 2020

il fait trop…

Hier après-midi, alors que j’étais dans de bonnes dispositions physiques, mentales et intellectuelles, je n’ai pas pu me motiver pour écrire le billet du jour à l’avance car j’avais un peu trop chaud et quand il fait trop chaud, j’ai le cerveaux un tantinet plus ramolli qu’en temps normal. Mon cerveau et les neurones qui l’habitent sont très sensibles aux variations de température, ils n’aiment pas les canicules et préfèrent avoir froid plutôt que chaud. Et avoir trop froid plutôt que trop chaud. Hier, en fin de journée, après avoir... [Lire la suite]

18 mai 2016

l'inverse d'hier

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas tout à fait. Aujourd’hui, j’ai pu aller tout de suite sur le canapé pour m’endormir devant la télévision. Sauf que ça n’était pas vraiment tout de suite. Non, c’était juste après mon retour de la visite de l’expo Bacchanales modernes, le nu, l’ivresse et la danse dans l’art du 19ème siècle, à la Galerie des Beaux-Arts. Comme ça se termine bientôt, le 23 mai, le président a voulu qu’on se dépêche pour y aller. Je n’étais pas contre et je lui ai dit d’accord, mais tout de suite, alors.... [Lire la suite]
29 septembre 2015

osmophobie

Ça y est, je crois que je sais ce que je suis. Je l’ai appris ce matin. Et j’en remercie mon nouveau directeur, celui qui sent trop fort le parfum. Si fort que j’en arrive à regretter les odeurs de poissons morts que nous avions ici, avant son arrivée. Même quand il n’est pas là, comme le samedi matin, ça sent encore son eau de toilette de la veille. De la semaine passée. Un truc à vous soulever le cœur et à vous faire vomir. Mais je suis un cas isolé car les autres, même s’ils ont plus ou moins remarqué qu’il mettait beaucoup de... [Lire la suite]
09 octobre 2013

peut mieux faire

Tout s’explique avec un peu de patience, un appareil à mesurer et le temps de le faire. Mais il faut alors assumer les résultats, fussent-ils mauvais. Et en ce qui me concerne, ils étaient loin d’être bons. Loin de la moyenne. Même pas passables. Alors, ce soir, je vais faire profil bas et me dire que je dois relever la tête tout en courbant l’échine de honte. Déjà, rien que ça, physiquement, ça va me demander un peu d’effort et beaucoup de travail car ça relève du contorsionnisme ou alors, je ne m’y connais pas. Et attention aux... [Lire la suite]