26 octobre 2018

Potemkine

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder l’automne et si je n’y avais pas pris garde, nous serions passés en hiver. Heureusement, je suis arrivé à temps. Non, je me suis levé à temps. C’était avant tout pour me préparer à aller travailler, au cœur de la nuit noire et ténébreuse. Mais quand j’ai jeté un œil dehors, par la fenêtre de la cuisine, même si je ne me suis pas senti seul au monde car c’est bien souvent ainsi que ça se passe, j’étais certainement le seul allumé dans le quartier. Et qui donc, à part moi, a pu se... [Lire la suite]

06 février 2018

par quoi commencé-je ?

Je suis face à un cruel dilemme. Ou à un dilemme cruel. Je ne sais pas très bien les définir. À moins que ça ne soit l’inverse. Que ça soit le cruel dilemme ou le dilemme cruel qui soit face à moi. Voire les deux. Mais si j’en ai deux contre moi, le rapport de force est très nettement déséquilibré en ma défaveur et là, je pose la question : pourquoi tant de haine ? En gros, j’hésite entre deux choses, là, en ce mardi, 11h5. La première, c’est d’aller me raser. Mais ça me rase rien qu’à l’idée d’y penser. Ça me rase ?... [Lire la suite]
14 novembre 2017

hypno-chaud

Putain ! (Attention, que les choses soient claires, ce n’est pas du harcèlement…) Qu’est-ce que j’ai froid. Je ne suis pas du genre spécialement frileux et je préfère avoir froid que trop chaud mais là, quand même, 18 degrés, c’est un peu juste. Surtout quand je reste devant l’ordinateur et que seuls mes doigts et mes neurones s’agitent et ne frissonnent pas. L’avantage, quand on a froid, c’est qu’on peut toujours ajouter un ou plusieurs vêtement(s) supplémentaire(s)  mais comme je n’ai pas non plus envie de ressembler au... [Lire la suite]
06 janvier 2017

s'en sort toujours

Je ne sais pas depuis combien de temps je suis allongé, attaché, dans cette pièce sombre, à peine éclairée à un seul angle, d’un néon faiblissant mais j’aimerais bien savoir pourquoi je suis ici et pas dans mon vrai lit. Tant qu’à dormir, j’aime mieux l’idée de ma couette que cette espèce de table dure comme tout et ces sangles aux chevilles et aux poignets pour m’empêcher de bouger les jambes et les bras. Mais je suis donc prisonnier ? Je viens de réaliser ça… En plus, j’ai soif. Et je n’ai pas forcément très chaud. Pourtant,... [Lire la suite]
02 octobre 2015

et soudain, le monde frissonna

Nous nous étions tant cru en plein été indien que nous fûmes tous saisis par ce froid pénétrant tout autant qu’étrange car il nous a semblé plutôt incongru. Cette tentative d’invasion de l’automne par des forces hivernales fit sursauter le monde entier et soudain, il frissonna. Et pas seulement à cause de la fraîcheur ambiante. Pas seulement à cause du froid. Et alors, chacun de se dire rapidement qu’il allait falloir prendre des décisions pour ne pas trembler jour et nuit. Ne pas oublier de sortir les affaires d’hiver. Enlever le... [Lire la suite]
22 mai 2013

y a plus d'saison

Faire et défaire, c’est toujours travailler. Et cent fois sur le métier, remets ton ouvrage. Et file, file, file l’aiguille, ma fille, demain, tu me maries, mon amie. Voici ce que j’ai en tête en cette belle après-midi printanière et pré-estivale. Je suis limite en train de me demander si je ne vais pas apprendre à tricoter pour me faire un pull en double polaire, doublé et avec capuche et écharpe et bonnet. Non pas qu’il fasse froid dans l’appartement, il ferait même plutôt glacial. À mon goût. Mais les goûts et les couleurs, ça ne... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,