02 juillet 2019

tristement abandonnée

Ouais… Comme si on pouvait être joyeusement abandonné !... Mais, juste pour préciser ma pensée et ma volonté de me faire totalement comprendre, si j’ai tant insisté en accolant « tristement » à « abandonnée », j’ai voulu faire le fort en thème avec cet effet de redondance mais je sais, humblement, que j’aurais pu faire mieux en me servant d’anaphore voire d’épiphore car je me considère assez fort en ana et en épi. À mes heures perdues. Qui ne se rattrapent guère, qui ne se rattrapent plus. Mais je crois que je... [Lire la suite]

22 décembre 2015

le tour du cadran

À l’heure précise où j’écris ces lignes, je suis en train de me demander si je vais les écrire. Parce que même si elle n’est pas terminée, la journée a été longue. La matinée, au travail était comme un soap opéra ou une télénovela, je n’en voyais pas le bout et ce ne sont pas les multiples rebondissements qui me sont arrivés qui ont changé quoique ce soit dans la longueur infinie de ces heures dans un bureau qui a fini par me donner mal à la tête. Et au cou car j’ai travaillé de façon très contractée. Et aux neurones, parce que, à... [Lire la suite]
10 avril 2015

envie d'être au sec

Eh bien oui, c’est certainement ça, je ne suis jamais content de ce que je vis, de qui je suis et de ce qui m’arrive. Aujourd’hui, j’ai envie d’être au sec et toute cette grisaille me donne triste mine alors que je n’ai pas envie d’être triste. J’ai juste envie de me sentir bien. Bien dans mes baskets et bien dans ma tête, ce qui n’est pas toujours le cas comme en ce moment où je suis dans une espèce de schizophrénie entre le beau temps dehors et le mien, plus maussade, dedans. Quelque chose que je ne sais pas expliquer. C’est... [Lire la suite]