17 septembre 2022

l’heure de la sortie, le samedi soir

Les jours de semaine sont toujours gris, heureusement qu'il y a au bout l'éclaircie ! J'y pense et on en parle entre amis, c'est notre sujet favori : le samedi ! Je sors le samedi soir et si vous pouviez me voir, je me sens belle, tout me parait permis ! Je sors le samedi soir et je danse mais pas trop tard, je me fais mon silence dans la musique et le bruit ! Non, moi, je ne sors jamais le samedi soir. Et le samedi soir, ça reste un soir comme un autre, comme n’importe quel autre soir de n’importe quel autre jour de la semaine.... [Lire la suite]

08 septembre 2022

soirée diapos

Ah tiens, Jean-Michel, Pipa et Nicole, puisque vous êtes là, je vais vous montrer les photos de mon isolement à cause de la Covid. Oui, j’ai pris des photos parce que comme j’étais tout seul, ça m’a donné l’impression de l’être un peu moins car je me filmais et ensuite, je me regardais et je faisais comme si je découvrais les clichés. Et là, cette fois, je vais les montrer pour de vrai. Vous êtes prêts ? Oui, ton rouge à lèvres à bien tenu, Pipa. Non, Nicole, vous ne pouvez pas écarter autant vos jambes, pas à votre âge.... [Lire la suite]
14 juin 2022

au hasard, Balthazar

Dimanche, on a voté, enfin, pas beaucoup de français ont voté mais on a voté. Et comme je l’ai laissé sous-entendre à la fin de mon billet d’hier, je manquais de motivation, cette fois. Je ne sais pas très précisément pourquoi. Je me doute pour ce qui en est des grandes lignes mais bon, je ne vais pas m’étaler dans des généralités qui ressembleront à des clichés, je préfère juste mettre un peu de légèreté dans tout ça et vous donner quelques indices quant à mon choix, qui n’a pas été celui du roi, pas même celui d’un prince, non... [Lire la suite]
30 juin 2021

à Brive-la-Gaillarde

Quand j’étais plus jeune, le nom de cette ville me faisait sourire car j’ai toujours imaginé à quoi pouvait ressembler le mari de la gaillarde de Brive. Tout comme j’ai toujours aimé les noms suivants : Bourg-la-Reine, Le-Grau-du-Roi, La-Grande-Motte et La-Queue-en-Brie, pour ne citer que ceux-là, parmi les plus sexuellement connotés. Alors que Brive-la-Gaillarde, non, on imagine juste une femme campagnarde un peu rustaude, bien campée dans ses deux bottes en caoutchouc avec une blouse un peu sale. Je sais, je suis dans le cliché... [Lire la suite]
23 juillet 2018

et pourquoi je n’y suis pas, moi, sur la photo de 1998 ?

C’est vrai, ça, pourquoi je n’y suis pas, moi, sur la photo de 1998 ? Non, je ne parle pas de celle de l’équipe de France qui a gagné le Mondial de Foot, d’une je n’ai aucune raison d’en faire partie, du cliché et d’autre part, il n’y a pas que le foot qui existe, au monde. Non, ce qui me chagrine, c’est pourquoi je n’y suis pas, moi, sur la photo que Mymy vient de m’envoyer. C’est limite désobligeant. Et ça confirme aussi que je comptais pour du beurre, à l’époque. Il n’y a pas Stéphane ? Ce n’est pas grave, on s’en fout,... [Lire la suite]
01 juin 2018

sans queue ni tête ? Si, avec, justement…

Ce matin, alors que j’allais déposer des factures clients dans le local administratif de la nuit, j’ai traversé la plate-forme réfrigérée et j’ai eu un peu froid mais pas tant que ça car je n’y suis pas resté longtemps vu que je n’ai fait que la traverser, histoire de quelques dizaines de secondes. Il n’empêche qu’en revenant à mon bureau, j’ai mis un certain temps à retrouver des verres sans buée sur mes lunettes. Comme si j’avais besoin de buée de sauvetage pour y voir ! Bien au contraire… Et donc, en revenant du bureau de... [Lire la suite]
14 mars 2018

ou alors, c’est une fille facile

Hier, ce qui m’a le plus choqué, finalement, ce n’est pas tant qu’elle ait pu être volée, ma voiture ni même qu’on l’ait enlevée pour la mettre en fourrière, non, ce qui m’a le plus choqué, le plus du plus choqué, c’est qu’elle ait pu se laisser faire de la sorte, comme une fille facile qu’elle est peut-être et je ne le savais pas. Parce que, finalement, elle s’ennuie peut-être avec moi, un mec de 58 balais, qui ne lui fait faire que des petits trajets citadins alors qu’elle est, dans la fougue de sa jeunesse, capable de faire des... [Lire la suite]
17 septembre 2015

voyelles (hommage à Arthur)

A noir comme un magicien sur scène qui fait des tours sidérants que le public aime sans comprendre avec un mot qui comprend le plus de A : abracadabrantisera. E blanc comme l’écume des vagues les jours de tempête à Merlevenez en Bretagne là où le nom des habitants est celui de la langue française qui comprend le plus de E : merlevenezienne. I rouge comme les anarchistes qui n’aiment pas la discipline, et qu’on peut caractériser avec un mot rare mais qui comprend le plus de I : indisciplinabilité. O bleu (on échappe... [Lire la suite]