26 septembre 2019

Stéphane versus Stéphane

Attention, dans ce billet, un Stéphane peut en cacher un autre ! Bonjour, je m’appelle Stéphane et je suis ravi de vous rencontrer. Bonjour, moi aussi, je m’appelle Stéphane et je suis enchanté de vous connaître. C’est rigolo, on a le même genre de formule de politesse. En même temps, il n’y a pas cinquante façons de se présenter élégamment. Surtout quand on est bien élevé. Vous m’avez l’air d’avoir eu une bonne éducation, vous Stéphane ? Vous me l’avez ôté de la bouche, vous de même, Stéphane. Oh, c’est vraiment drôle,... [Lire la suite]

05 juillet 2019

comme certains boudent, l’heure des confidences est arrivée

Il se pourrait bien que certain(e)s d’entre le peu que vous êtes à venir me lire, plus ou moins régulièrement, boudent. Je pense même que certain(e)s font un peu la tête. J’en veux pour preuve le fait que de ne pas avoir expliqué qui j’avais tristement abandonné, il y a trois jours, ça en a laissé sur leur faim. Je n’ai abandonné personne. C’était juste histoire de parler. Maintenant, s’il y en a qui veulent résilier leur abonnement, je n’ai pas les moyens de les en empêcher mais ça me ferait peine. Ça me rendrait triste. Et je... [Lire la suite]
10 janvier 2019

l'écureuil

Sachez que si vous voulez faire une cagnotte pour me soutenir, il n’y a aucun problème, il vous suffit de me faire passer des enveloppes avec un petit quelque chose (ou un gros) mais sachez que je ne prends pas les pièces, ni jaunes, ni rouges, ni argentées et que dans la gamme des billets, je n’accepte pas ceux de 200 et de 500 euros, ils sont vraiment trop difficiles à casser dans des magasins. Et les garder chez soi, ça peut être dangereux, en cas de cambriolage ou que sais-je encore ? Tiens, par exemple, si je ne sais plus où... [Lire la suite]
14 novembre 2013

pluies et lumières

On croit que c'est terminé, que le beau temps revient car le dicton nous y avait bien habitués et on l'avait cru : "après la pluie, le beau temps" sauf qu'on a quand même l'impression, cette année, qu'après la pluie, la pluie. En termes de ressenti, je suis sûr que si on demande à n'importe qui dans la rue, il nous répondra qu'il n'a pas vu le soleil depuis des mois et des mois. Qu'il n'y a pas eu de printemps. Qu'il n'y a pas eu d'été. Et pas plus d'indien. Du coup, on n'a pas pu aller où... [Lire la suite]