En enfonçant des portes ouvertes comme hier matin, je me suis carrément enfoncé moi-même dans un magma de poncifs et de lapalissades. Car, encore une fois, ce n’est pas tout à fait ce que je voulais dire. Je dois avoir perdu un peu de ma capacité à m’exprimer clairement. Sans doute un effet de l’âge. Ou du deuil. Ou de mes mauvaises nuits. Alors voilà, je vais remettre tout à plat et formuler correctement ce que je voulais réellement dire. En gros, ce que je pense, c’est qu’il vaut mieux être pauvre et plein d’argent que malade en bonne santé. Non, ce n’est pas ça non plus. C’est qu’il vaut mieux être pauvre en bonne santé que riche mais malade. Mouais. Je ne suis pas toujours pas très sûr de moi, sur ce coup-là. Attendez, je pense qu’il faudrait que je respire lentement pour me reprendre.

Et si j’allais d’abord faire pipi. Oui, c’est bien, ça. Je vais aux toilettes, personne n’a besoin de rien ? … … … Ça y est, je me sens plus léger, je pense que ça va me permettre de remettre mes idées aux clair. Alors, si on a le choix, je pense que tout le monde préfère nettement être en bonne santé, pauvre mais heureux en amour que malade, seul et riche. Car l’argent ne fait pas tout. Ça ne remplace pas les câlins, les préliminaires ni l’acte sexuel. Et l’argent ne soigne pas tous les maux non plus. Alors, je confirme, il vaut mieux être malade mais en couple. Sauf que pour l’autre, de voir son amour malade, c’est vachement lourd. À part s’il y a de l’argent dans le ménage car l’autre, peut alors compenser sa tristesse avec. Ou en tout cas, faire semblant. Alors que dans l’autre sens, franchement, ce n’est pas enviable.

Ça va, vous me suivez ? Parce qu’on peut aussi être riche et en bonne santé et très, très, très heureux dans sa vie sentimentale. Oui mais alors, dans ce cas-là, quel intérêt de se poser des questions ? Ou alors, on peut être un peu plus serré au niveau des finances et être l’amant ou la maîtresse de quelqu’un de riche. Et vivre ça d’une façon discrète. Pour ne pas éveiller les soupçons du conjoint légitime de la personne riche. Et si cette dernière divorce pour vivre avec vous, la personne délaissée peut se retrouver sans le sou du jour au lendemain et tomber gravement malade suite à une dépression et bref, pour résumer, il faut mieux être celui qui a un amant ou une maîtresse que celui ou celle qui est délaissé(e) surtout si on ne lui a rien laissé. Je ne sais pas si je ne me suis pas encore embrouillé, là.