Finalement, c’était une bonne idée que de vouloir coucher avec vous. Avec ceux qui voulaient. Je ne dirai pas le contraire puisque j’ai posé ma candidature. Et tu as hésité à le faire ? Non. Pourquoi ? Parce que j’ai vraiment du mal avec tes billets en forme de dialogues. D’où ta réclamation. Oui, parce que je n’arrive pas à suivre le fil. Et ça t’énerve. Oui. D’où le « grrrrr » auquel j’ai eu droit par SMS, l’autre matin, à 8h58. Oui. Et malgré mes explications pendant que nous faisions l’amour, tu n’as pas eu la réponse que tu aurais aimé avoir ? En termes de baise, si mais par rapport à ton blog, je ne sais pas encore. En fait, je crois que je n’aime pas trop quand tu fais des dialogues. Et si je t’inclus dans mes prochains dialogues ? Je ne sais pas. Je crois que je ne suis pas sûr. Tes dialogues sont confus.

Parce que je suis confus ? C’est ça, le problème ! Non, pas toi mais les personnages que tu fais parler. Et là, alors qu’on vient juste de faire l’amour, tu m’as trouvé confus ? Là, non. Je t’ai même trouvé plutôt très clair et net. Ah, eh bien ça, c’est une bonne nouvelle, alors ? Disons que c’est une bonne nouvelle si tant est qu’il ait pu y en avoir une mauvaise, avant. Tu sais, même si j’écris avant tout pour moi, ça n’est jamais très glorieux de se voir faire des reproches. De recevoir des « grrrrr » même si à la fin du message, ils sont suivis de mots plus gentils comme des bisous et des choses comme ça. Je n’ai pas cherché à te faire de la peine. Moi non plus. La preuve, je crois qu’on a pris du plaisir, là, non ? Oui. Je pense que si tu en as pris autant que moi j’en ai pris, alors, je crois qu’on aura réussi.

Finalement, on peut se le demander : alors, c’était bien ? Oui, c’était très bien, même. Et tout ce qu’on a dit pendant qu’on a fait l’amour, c’était peut-être de l’improvisation mais c’était vachement bien écrit, je trouve que tu t’es surpassé. Alors, on est heureux ? Oui. C’est juste dommage qu’on ne puisse pas se demander ça en se soufflant la fumée de cigarette l’un sur l’autre. En même temps, tu ne fumes pas non plus, toi ? Non.  …   Je peux te prendre dans mes bras ? Oui. J’aime beaucoup ça, aussi. …  Bon, je passe un super moment avec toi, tu le sais et ça se voit même encore maintenant mais là, il va bientôt être 7 heures, je vais devoir y aller. Je peux prendre une douche ? Tu veux un café, avant ? Non, juste une douche. Tu es sûr pour le café ? Alors, juste un petit, pour te faire plaisir.