Non mais franchement, tu as vu ce que tu lui as écrit ? Tu t’es relu ? Comment ça, pas la peine ? Non mais même là, tu te crois au-dessus de tous les autres, alors ? Ben non, au contraire, je lui ai bien dit que j’étais modeste humble et tout en modération. Et ça s’est vu, non ? Non. Ce que je vois, moi, c’est que tu as fait un portrait désastreux de toi et ce n’est pas comme ça que tu vas rencontrer l’âme sœur. Tu n’as dit quasiment que du négatif. Je n’aime pas trop, je n’aime pas vraiment, je n’aime pas du tout. Tu ne t’es absolument pas intéressé à la personne qui a passé l’annonce. En fait, on dirait que tu as répondu à une annonce que toi-même aurais passée. Hmmm. Quoi, hmmm ? Tu as encore des quintes de toux ? Non mais c’est ce que tu viens de dire. Dire quoi ? Au sujet de l’annonce et de moi.

Je ne comprends rien à ce que tu me racontes. Que l’annonce, c’est comme si c’était moi qui l’avais passée. Oui et alors, si c’est comme si c’était toi, ce n’est pas toi. Euh… Hmmm.  Comment, c’est toi ? Hmmm… Non mais tu es encore plus barjot que ce qu’on pouvait croire ou craindre. Tu passes une annonce de rencontre pour t’envoyer une réponse ? Ben euh… Ben euh quoi ? Ben oui. Comme ça, je l’envoie sur le site, j’attends qu’elle soit publiée, je la lis et je me dis waouh, voilà quelqu’un qui me correspond et je réponds et comme ça, ça me fait un peu rêver, ça me fait du bien. Mais tu aimerais recevoir une réponse comme celle que tu as faite ? Les choses sont claires, non ? D’habitude, quand on rencontre quelqu’un, on se montre toujours sous son meilleur jour et après, on découvre le reste.

Avec moi, on connaît déjà le pire et on ne peut avoir qu’une belle surprise, à la longue. Non. Quoi non ? Non, tu n’as pas montré que le pire. Le pire, si tu veux, moi, je peux te le dire, je te connais suffisamment pour ça. Tu veux que je te liste tes défauts ? Non, ce n’est pas la peine, je me connais. De toute façon, après ma réponse à ma réponse, j’aurais envoyé une autre réponse avec mes principaux défauts, ceux que je ne peux pas cacher. Ah oui ? Et ça te sert à quoi, tout ça, finalement ? Ben à me rencontrer, un jour, peut-être. Et si je me plais, alors on pourra peut-être avoir une vraie relation, tous les deux, moi et moi. Mais c’est du grand n’importe quoi ! Tu ne peux pas avoir une relation entre toi et toi ! Ben si, si je m’aime bien, je peux m’aimer encore mieux. Et vivre avec moi.