Le gros bonhomme vêtu de rouge avec une barbe blanche mais qui peut paraître un peu négligé, souvent, se déplace en traîneau et ce dernier est tiré par 5 rennes. Il aurait pu prendre 4 chevaux mais c’est très démodé, ça vintage, certes mais bon, en termes de puissance, il y a, avec cinq rennes, par exemple. En plus, on n’a jamais vu de chevaux voler dans le ciel en tirant un traîneau alors que des rennes, oui. Et comme on associe Noël à la neige (tout se passerait en Laponie, dit-on), le premier de ces cinq animaux tireurs est bien content, chaque fois qu’il rentre au bercail car alors, ce renne des neiges peut chanter : « Libéréééé, délivréééé… »

Et cet autre, le second en termes de hiérarchie, celui qui est maître des fruits et en particulier des Granny Smith, des Golden et des Royal Gala, lui, il a toujours bonne mine car on dit que c’est bon pour la santé et en plus, il est responsable de tous les appareils Mac de la terre (Iphone, Ipad et Ipod), lui, c’est le renne des pommes. Le troisième, mais premier par ordre alphabétique, c’est celui qui est en charge du miel pour faire les tonnes de pain d’épices. Son objectif principal ? S’assurer que les pesticides et les engrais comme ceux de Monsanto, vont bien être interdits partout sur la planète, c’est le renne des abeilles.

Le quatrième, c’est celui au sujet duquel on a un doute quant à son sexe. On ne sait pas si c’est un mâle ou une femelle. Ou une mâle ou un femelle. Ou un transgenre. Il est très soigné de sa personne et présente toujours très bien. On le dit assez proche de l’insupportable Cristina Cordula (car elle n’a pas inventé la boule Quies) et vous l’avez donc reconnu, c’est le renne du shopping. Enfin, le préféré du gros joufflu en rouge et blanc, c’est son chouchou, l’amour de sa vie, c’est son chéri, celui sans lequel tout lui semble bien gris, sans qui la vie ne vaut pas le coup d’être vraiment vécue. Heureusement, les autres ne sont pas jaloux car ils ont d’autres responsabilités et prérogatives mais lui, c’est le renne de cœur.