Les vieilles dames sont comme les feuilles mortes, en ce moment, elles tombent à la pelle. Regardez ces actrices qui viennent de mourir. Ces actrices ou ces chanteuses. Un clap de fin, une dernière note et puis s’en vont. Un bout de nous. Une partie de notre patrimoine culturel. La vie qui tourne, la vie qui continue, comme un bulldozer et tant pis pour celles qui sont tombées, de toute façon, avec un peu de chance, elles resteront un peu vivantes dans le souvenir de certains.

D’abord, il y a celles qui ne sont pas les plus connues mais qui, pourtant, ont un nom qui parle, qui rappellent un film ou une chanson. Zsa Zsa Gabor dont le pseudo chante à nos oreilles, quelque chose d’assez difficile à définir car on croit savoir que c’est une actrice américaine mais c’est tout ce qu’on a. Oui, c’est une actrice américaine, une croqueuse d’hommes qui aimait les diamants, morte à 99 ans. Une personnalité un peu caricaturale de la grande époque Hollywoodienne.

Léo Marjane, longtemps considérée comme la doyenne des chanteuses françaises vient de s’éteindre à l’âge de 104 ans. Créatrice de la Chapelle au clair de lune, elle connut du succès en tant qu’interprète de jazz, aussi, qu’elle a contribué à faire connaître en France. Un peu houspillée à la libération pour avoir chanté devant des officiers allemands, elle s’expliquera ensuite en disant qu’elle avait du succès et qu’elle ne pouvait pas empêcher l’ennemi d’entrer là où elle se produisait.

Nettement plus connue, nous avons appris hier soir la disparition de Claude Gensac, la fiancée du gendarme de St Tropez. Plus que sa fiancée puisqu’ils se sont mariés dans un film de la fin des années 60 (est-il besoin de préciser ça pour un tel succès cinématographique ?) C’est pour elle que De Funès donnait du « ma biche » à tout va. Loin d’être un canon de beauté, elle avait, à mes yeux, un charme fou et beaucoup d’allure. Elle s’est éteinte à l’âge de 89 ans.

Carrément star mythique du cinéma français, Michèlle Morgan nous a quittés avant Noël à l’âge de 96 ans. Sa disparition est passée un peu inaperçue (toutes proportions gardées) à cause d’une autre actualité plus vendeuse : l’attentat de Berlin. De ce fait, elle n’a sans doute pas eu les hommages qu’elle méritait dans les medias. La femme aux yeux d’or… Embrasse-moi… Un dialogue et un regard cultes. Une grande dame est partie sur la pointe des pieds. Discrètement.

Ça fait du monde en moins pour les salons de thé, toutes ces vieilles dames qui se sont fait la belle une dernière fois. Je parle d’elles car je trouve cette fin d’année bien cruelle pour les cheveux blancs au féminin. Je n’avais de passion pour aucune d’elles mais bon, elles étaient symboliques, emblématiques et représentatives de leur art. Ça fait drôle, cette succession de femmes qui tombent comme des quilles dans un jeu qui serait contrôlé par la Faucheuse.

J’en ai oublié une ! George Michael ! Auteur-compositeur-interprète anglais d’origine grecque ou chypriote. Lui, il est mort comme ça, d’une crise cardiaque, dit-on. Bon, j’exagère, il ne fait pas partie de ces vieilles dames respectables dont j’ai parlé ci-dessus. Mais non, puisqu’il n’avait que 53 ans. Mais bon, sa vie anciennement privée, étalée au grand-jour à force de certains scandales liés à la drogue et liés à sa sexualité font que pour l’instant, c’est aussi ce qu’on a retenu. Athîo, Georgios, si je parle de toi, là, c’est un clin d’œil que je trouve drôle. Je te connaissais peu mais je crois que je t’aimais bien.