Allo ? Bonjour madame … Excusez-moi de vous déranger mais j’aimerais prendre un rendez-vous pour une échographie de mon cuir chevelu, s’il vous plaît… Parce que ça me démange, là… Pardon ? Ça ne se pratique pas ? Ah, c’est embêtant, ça… voyons voir… j’ai un bon pour une échographie… qu’est-ce que je pourrais prendre ? Qu’est-ce que vous avez de bien en ce moment ? Ah non ? Il faut que je vienne avec une ordonnance pour quelque chose de précis ? Je ne savais pas. Je vais vous rappeler, alors ? Oui, c’est mieux, hein ?

Allo ? Bonjour monsieur… euh pardon, madame… Madame ? Vous êtes sûre ? Alors, bonjour madame.  Je voudrais prendre un rendez-vous pour un bilan auditif. Pardon ?... Oui, pour un bilan auditif. Comment ? Mardi 7 février ? Ah bon, mercredi 5 avril ? J’avais cru comprendre mardi 5 février. C’est bien mercredi 5 avril, que vous m’avez dit ? Non, je dis, c’est bien mercredi ? Bon, à quelle heure, s’il vous plaît ? Pardon ? Dix-sept heures quarante-cinq ? Ah bon ? Neuf heures vingt !...

Allo ? Bonjour madame pardon de vous déranger mais j’aimerais prendre un rendez-vous pour mesurer mon souffle car je ne suis pas sûr d’en avoir assez quand je commence une phrase il peut se passe beaucoup de temps avant que je n’arrive à son bout et alors je ne sais même plus moi-même de quoi donc je voulais parler car je suis parti dans des digressions qui me font perdre le fil de mes idées et donc mon souffle et là vous voyez j’aurais vraiment besoin de respirer un bon coup allo ?

Allo ? Oui, bonjour… je suis où, là ?... Ah bon, chez le neurologue ? Qu’est-ce que je fais là, moi ? Oui, désolé mais je ne sais plus qui j’appelle. Ni pourquoi, d’ailleurs. Pardon ? Je suis dans un centre de dépistage ? Un dépistage de quoi ? Je ne sais même pas ce que ça veut dire… Et vous êtes qui, vous ? Pardon ? Moi ? Qui je suis, moi ? Oh la la, si je vous disais que je ne sais plus… j’ai un trou, je crois. Non, je ne sais pas pourquoi je vous ai appelé. Alzheimer ? Qui c’est celui-là ? Je ne connais pas, désolé.

Allo ? Oui bonjour, je voudrais savoir si je suis bien au camion du don du sang ? Il est où, là, le camion ? Non, excusez-moi, je vous demande ça parce que ça m’arrangerait qu’il ne soit pas trop loin de chez moi parce que là, vous voyez, c’est une urgence. Oui, parce que vous ne le savez pas mais je suis homo et comme je n’ai le droit de donner mon sang que si je n’ai pas eu de rapports sexuels pendant un an, ben justement, là, ça fait pile un an depuis une heure et douze minutes alors maintenant, vous comprenez, je suis super pressé. Il y a comme une urgence, on va dire.