Ouf, tout va bien, ce matin encore, j'étais en vie quand je me suis réveillé. Tout va bien ? On n'a qu'à dire ça, oui.

N'empêche que je me suis levé et que ça m'a pris comme une envie de pisser ce que j'ai fait illico pour ne pas perdre de temps dès le dimanche matin. Pissez, ceci vient de mon corps, ai-je pensé et ça m'a fait du bien. Il n'y a pas de petits plaisirs et celui-ci augurait quelque chose de bien. Ce dimanche ne serait donc pas perdu pour tout le monde.

Ensuite, je me suis demandé ce que j'allais faire car je n'avais envie de rien. Et l'air de la chanson m'est revenu, contradictoire mais bon, là encore, un petit plaisir vaut mieux que rien et même si j'étais à l'opposé de "besoin de rien, envie de toi", je me suis laissé porter par les flots de cette guimauve qui fait partie de mon Panthéon.

Tout ça m'a fait passer l'envie de faire autre chose et pourtant, ce ne sont pas les choses à faire qui manquent sur mon bureau, dans la cuisine, dans le dressing et j'en passe et pas des moindres. Mais non, je suis en repos et je ne veux rien faire pour le moment qui pourrait déranger cet état de fait. Surtout ne pas déranger cet ordre des choses. C'est comme un chat qui dort.

Pour contenter mes envies de rien, je me suis dépêché de m'y mettre, à ne rien faire. Et cela m'a plutôt satisfait mais cela m'a épuisé, en même temps. Je ne suis jamais content, en fait. Je ne sais pas ce que ça veut dire "satisfait", j'ai toujours envie. Alors je suis retourné faire pipi. Parce qu'il y a des choses qui n'attendent pas. Et mieux vaut faire envie que pitié !