12 septembre 2019

ouvrez-vite !

Je suis toujours un peu (beaucoup, passionnément) agacé (pour ne pas dire plus) quand je reçois du courrier postal à des fins publicitaires mais surtout quand, sur l’enveloppe, il est écrit « ouvrez-vite ! » comme si je n’attendais que ça pour (sur)vivre. Eh bien, mesdames et messieurs les commerçants (on le sait bien, ce sont tous des voleurs), sachez que plus vous me direz, plus vous me demanderez, plus vous m’exigerez d’ouvrir vite ce que vous m’envoyez, moins j’aurai envie d’obéir. Même si c’est pour un... [Lire la suite]

12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]
30 octobre 2016

changement d'heur

C’est cette nuit que nous avons tous changé d’heure. Quand je dis « tous », c’est au moins en France. Et peut-être dans quelques pays limitrophes. Nous avons vécu une nuit avec une heure supplémentaire, oui, ça, je vous l’accorde. Mais une heure supplémentaire à 25% ou à 50% ? Moi, je dis que quand c’est l’automne et que ça sent l’hiver (vive le vent, vive le vent, vive le vendredi), il est de bon ton de dire que c’est cool car on va dormir une heure de plus. Mais est-ce vrai qu’on dort une heure de plus ?... [Lire la suite]
09 novembre 2015

la routine, quoi

4h10. Le réveil sonne, j’ouvre un œil, je me réveille et je me lève, tu ne te réveilles pas car je fais très attention à ne pas te bousculer et à ne pas faire de bruit et c’est une nouvelle journée qui  commence. La routine, quoi. 4h12. Je remonte le drap sur tes épaules nues car j’ai peur que tu attrapes froid, on ne sait jamais, il a beau ne pas faire froid, nous dormons la fenêtre entrouverte et au petit matin, c’est souvent là que ça peut faire le plus mal. 4h13. Ma main caresse ta nuque et la naissance de tes cheveux.... [Lire la suite]