27 octobre 2018

fort en t'aime ?

Alors, je t’aime. Il paraît qu’il ne faut pas hésiter à le dire. À lui dire. Quand on aime quelqu’un, il faut lui dire qu’on l’aime. Sinon, ça peut passer à côté. On croit que, on se dit que, on pense que. Et dans ces cas-là, on croit mal, on se dit mal et on pense mal. Toujours un peu à côté de la plaque. Voire à côté de la claque, quand on est un peu trop buté dans ses certitudes. Alors que justement, aimer, c’est douter. Aimer, c’est hésiter chaque instant de chaque jour. C’est n’être jamais sûr de rien. Rien n’est jamais acquis à... [Lire la suite]

15 août 2016

et des lundis célèbres, alors ?

Alors là, sans aucune hésitation, le lundi le plus célèbre de tous, c’est assurément celui au soleil. Que je suis justement en train de vivre à l’heure où ce billet sera programmé pour une publication pendant que je serai sans doute au bord de la piscine, les doigts de pieds en éventail et les yeux mi-clos, entre deux eaux. Mais pour une fois, c’est un vrai lundi au soleil comme on n’en fait pas souvent car d’abord, il est prévu qu’il fasse beau et c’est un jour férié car c’est l’Assomption. Mais qui sait ce qu’est vraiment... [Lire la suite]
08 décembre 2014

le prix à payer

On dirait que le ciel est réticent à rester bleu comme s’il avait fini par se résigner. Comme s’il avait abdiqué sous le poids des nuages qui le poussaient vers une sortie peu digne. Baisse les bras plutôt qu’aller à l’affrontement, c’est peut-être une bonne solution pour lui mais pour nous, c’est assez étrange de voir qu’on ne sait pas à quoi ils jouent, là-haut. Un coup bleu, un coup blanc, un coup gris et tout ça en quelques heures diurnes. On frôle le psychédélique. Et ça fatigue les yeux et ça use le moral d’être toujours à... [Lire la suite]
30 octobre 2014

ce qu'il fallait

Ce qu’il fallait     J’ai fait ce qu’il fallait même si je ne suis pas sûr que la morale approuve mon geste. Mais il fallait que je le fasse et je l’ai fait. Et soudain, je me sens mieux. Paradoxalement, plus léger. Comme si j’avais siroté mes hontes au point d’en avoir asséché tous mes remords. J’ai fait ce qu’il fallait même si j’ai mis longtemps à me décider car ce n’est jamais facile. Surtout quand on veut ne pas se faire prendre. Ça ne servirait tellement à rien de se trouver accusé de quelque chose qui... [Lire la suite]
18 mars 2013

laisse aller, c'est une valse

Dernier jour de mon week-end. Pour la plupart des gens, c’est le dimanche soir, le moment du spleen, le moment où on prend conscience que le temps a passé trop vite pendant ces deux jours de presque repos (je dis « presque repos » car souvent, une grande partie du week-end est consacrée à faire des corvées ou des choses qu’on avait remises à plus tard).   Mais pour moi, c’est le lundi soir, le dimanche soir. Alors que le dimanche soir, c’est un soir génial, en ce qui me concerne. Comme un samedi soir. Mais là, ce soir,... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,