22 février 2019

orgasme verbal

Mon Dieu que ça fait du bien ! Même si ça n’a aucun rapport avec le billet d’hier, au sujet d’un éventuel prince charmant. Oui, parce que vraiment, ça fait un bien fou. Qu’est-ce qui fait un bien fou ? Juste un bon orgasme de derrière les fagots. Ni plus, ni moins. Qu’est-ce qui me prend de parler d’orgasme aujourd’hui ? Parce que ce matin, au boulot, alors que c’était particulièrement pénible, je m’en suis payé un comme au bon vieux temps de Sonepar, à Massy Palaiseau, à la fin des années 90. Oui, parce que je suis... [Lire la suite]

07 novembre 2018

je sais qu’elle est toujours là, en embuscade

Elle est tenace, depuis son retour. Elle doit avoir faim de chair connue. Même s’il s’est passé deux ou trois ans depuis qu’elle m’a quitté pour un(e) autre, elle doit ne jamais m’avoir oublié. Je dois avoir un goût de retournez-y alors que ce n’est pas du tout réciproque. Et elle a dû profiter d’un moment de faiblesse de ma part, j’ai totalement baissé la garde depuis des mois et des mois, pour revenir s’installer en bonne squatteuse qu’elle sait être. Une envahisseuse. Mais aujourd’hui, j’ai décidé de m’en foutre, de l’ignorer, de... [Lire la suite]
12 août 2018

comment je dois le prendre ?

Vendredi, en rentrant du boulot, à l’heure du déjeuner, j’ai ouvert la boîte aux lettres et j’y ai vu une enveloppe à mon nom, un peu épaisse et comme je n’avais rien commandé nulle part, sur Internet, je me vraiment demandé de quoi il pouvait s’agir. Dans l’ascenseur, j’ai tourné et retourné l’objet en question pour avoir un indice mais arrivé au cinquième, là où j’habite (ça tombe bien, hein ?), j’ai ouvert la porte de chez moi et me suis précipité dans la cuisine pour l’ouvrir, le paquet. J’en ai sorti un livre. « Le... [Lire la suite]
24 juin 2017

Narbonne, vingt-six heures d'arrêt

Oui, bon, on ne va pas chipoter non plus, ça sera peut-être vingt-sept heures ou moins, le plus important, c’est de ne pas perdre de vue que nous arriverons demain à mi-journée et que nous en repartirons dimanche dans l’après-midi. Mais soudain, soudain… soudain un doute m’habite et je me demande si je ne suis pas en train de me vautrer dans l’erreur alors, permettez-moi de m’absenter quelques minutes, je vais aller vérifier sur les billets de train. Après tout, rien ne sert de courir, il faut partir à point, c’est comme pour... [Lire la suite]
21 mars 2016

le calesson du masson

Vous ne savez pas ce qui m’arrive ? J’ai perdu ma cédille et du coup, je ne peux plus écrire correctement aucun mot qui en comporte une. Alors, je suis obligé de biaiser (on dit que je suis un bon biaiseur mais il n’y a pas pire juge que soi-même) et d’écrire les mots concernés comme je peux, c’est-à-dire à la va-comme-je-te-pousse. Tu parles d’une épreuve pour un mec comme moi, plutôt attaché à la langue française et plutôt sensible à l’orthographe. Ça me fait mal aux tripes mais de toute fasson, je n’ai aucun moyen de faire... [Lire la suite]
03 mai 2014

le choix dans la date

Il y a eu une erreur technique indépendante de ma volonté dans la date, hier et le billet d'hier sera donc publié le lendemain, c'est-à-dire, aujourd'hui. Et comme il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on pouvait faire la veille, vous comprendrez que je ne vais pas me prendre la tête pour ce genre d'histoires et de décalage horaire. Alors, comme je ne veux pas faire de la procrastination, rendez-vous demain, qui sera le surlendemain de l’avant-avant-veille pour un billet de meilleure tenue car je serai alors sans doute mieux... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 04:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,