10 août 2018

deux sortes d'attentes

Je suis capable d’attendre des lustres voire des éternités si j’ai moi-même choisi d’attendre. Mais si on m’impose ça, je déteste et ça me mine. Et je voudrais juste parler de deux cas contradictoires que j’ai vécus ou que je vis encore pour illustrer mon propos liminaire. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était fin décembre 1981, je n’avais pas encore de travail, ça n’allait pas tarde (tout est relatif : six mois après) et comme je venais de faire connaissance d’Arnold, en août, il m’avait invité à venir passer la St... [Lire la suite]

20 février 2017

vain sur vain

Ce matin, en faisant du tapis en mode marche rapide, à la salle de sports, j’étais face à un écran de télévision branché sur une chaîne d’information. Et, mes écouteurs sur les oreilles, je regardais ce qui me passait sous les yeux. À un moment, il a été question d’un site Internet, une start-up, basée en Angleterre (à Londres, je crois) dont le but est de proposer « un service sur mesure et unique d’aide à la rédaction de devoirs dans toutes les matières, destiné aux étudiants francophones du collège au Master (en gros, pour les... [Lire la suite]
28 août 2015

l'infortuné chronique

Je n’ai pas de chance. Je ne gagne jamais au Loto. Ni même à l’Euro Millions (j’ai mis des majuscules à Loto et à Euro Millions mais si ça se trouve, ça n’était pas nécessaire et alors, n’ai gaspillé trois majuscules pour rien…) et quand je participe à un concours pour gagner une tablette numérique d’une marque dont le nom commence par Sam et finit par Sung (mais je ne peux pas le citer entièrement sinon, ça serait faire de la publicité non autorisée) ou un Cookeo de la marque Melinoux (j’ai fait exprès de mélanger les voyelles pour... [Lire la suite]
07 octobre 2014

terrorisme phlébotominal

Bien sûr, je n’ai pas le moindre sens des valeurs, je parle des échelles de valeur parce que ce que je vais dire, là, tout de suite, ça pourra sembler un peu démesuré par rapport à la réalité objective mais la réalité objective n’est pas la mienne. J’ai ma réalité objective qui s’annule aussitôt par ma réalité subjective. Et de ce fait, j’ai forcément raison dans ce que je vais traiter à partir du paragraphe suivant, celui-ci ne restant qu’une entrée en matière ou une espèce d’apéritif. Je voudrais évoquer un péril encore plus grand... [Lire la suite]
13 juillet 2013

madame Olbaz

Jamais je ne me permettrai de l’appeler par son petit nom car son petit nom, c’est Ginette et là, désolé, mais ça n’est pas possible pour moi. Ginette, c’est tellement associé à quelque chose de désuet voire de ringard que je ne peux m’y résoudre. Surtout pas madame Olbaz. Si encore ça avait été une autre copropriétaire ou une autre locataire qu’elle mais là, non, madame Olbaz, elle est toujours bien mise, elle ne fait pas spécialement branchée mais elle est impeccable et elle est une véritable citadine. Une dame bien sous tous... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,