Je n’ai pas de chance. Je ne gagne jamais au Loto. Ni même à l’Euro Millions (j’ai mis des majuscules à Loto et à Euro Millions mais si ça se trouve, ça n’était pas nécessaire et alors, n’ai gaspillé trois majuscules pour rien…) et quand je participe à un concours pour gagner une tablette numérique d’une marque dont le nom commence par Sam et finit par Sung (mais je ne peux pas le citer entièrement sinon, ça serait faire de la publicité non autorisée) ou un Cookeo de la marque Melinoux (j’ai fait exprès de mélanger les voyelles pour ne pas qu’on la reconnaisse trop vite) ou encore un séjour d’une semaine dans un hôtel de luxe pour deux personnes, tout compris, à Rome ou à Londres, je ne gagne jamais non plus.

Au mieux, je peux gagner des bons d’achat, parfois, en répondant à des sondages par Internet ou dans la rue, en vrai, avec des vraies personnes qui me posent des questions et des véritables réponses que je fais de vive-voix, waow, comme au temps de jadis et naguère quand on n’avait pas d’outils de communication autres que ceux dont la nature nous a dotés. Bien sûr, ça peut arriver que je gagne des cadeaux alors sympathiques mais des premiers lots, jamais. Je n’ai pas de chance non plus dans les stands de loterie des fêtes foraines. Quand j’ai tenté ma chance pour gagner mon poids en chocolat, j’ai perdu et c’est tant mieux car je n’aime pas le chocolat, n’en déplaise à tous ses accros qui ne le comprennent pas. Qui ne me comprennent pas.

Alors, je pourrais évidemment me morfondre et me dire que vraiment, je suis un malchanceux chronique et me demander si la vie vaut d’être vécue sans ne jamais rien gagner de significatif. Mais il faut aussi savoir que je ne joue pas au Loto ni à l’Euro Millions. Que j’ai déjà une tablette d’origine coréenne et que si j’ai hésité avant d’acheter un Cookeo, c’était pour mieux m’abstenir de le faire, je pense que je ne l’aurais pas utilisé. Je préfère choisir moi-même les hôtels dans lesquels je séjourne. Et donc, de quoi ai-je à me plaindre, en fait ? À y regarder de plus près, je ne vois pas de raison de le faire si ce n’est que franchement, je n’ai pas de chance. Je ne connais pas le frisson que doivent procurer tous ces jeux de hasard et tous ces concours.