Un ministre a bâillé pendant un conseil, qu’il démissionne ! Qu’on le mette en prison ! Qu’on le pende haut et court. Oui, haut et court. C’est toujours plus efficace que si on le pendait bas et long.

Je n’arrive pas à m’y faire, à ces polémiques créées pour occuper les temps d’antenne des chaînes d’infos continue. Je me demande toujours si ça intéresse vraiment le français moyen, de savoir que deux ministres ont assisté à une corrida alors que ça déplaît à ceux qui sont contre, aux défenseurs des animaux et aux antispécistes. Bon, que chacun ait son opinion sur le sujet, c’est tout à fait normal mais ce qui me dérange, c’est quand certains, radicaux, se fondamentalisent et perdent un peu la raison au profit d’une idéologie qu’ils veulent imposer à tous.

Un ministre ne s’est pas lavé les mains après être allé faire pipi ! C’est un scandale sanitaire ! C’est inadmissible ! Qu’il démissionne et qu’il fasse amende honorable en ne se faisant plus jamais élire.

Je n’ai pas d’opinion tranchée sur la corrida, qui fait (malheureusement) partie de notre patrimoine culturel mais j’avoue que l’idée de la mise à mort du taureau et même seulement le fait de le blesser, donc, de lui faire mal, ça me dérange. Mais qui suis-je, moi, pour aller dénoncer ça ? Si on pouvait faire des matches taureaux/torero sans aucune arme blessante ni mortelle, ça m’irait tout à fait. Je comprends l’ambiance des arènes. Certains les ont très bien décrites dans des livres. Je pense à Hemingway, entre autres, dans L’été dangereux, Mort dans l’après-midi et Le soleil se lève aussi.

Un ministre a pété chez lui, sur la terrasse au bord de sa piscine et les écologistes vont porter plainte pour destruction de la couche d’ozone. Démission ! Démission ! Émission de gaz = démission !

Dans quelle époque vit-on ? Tout fout le camp et il n’y a plus de saison, ma bonne dame. Les choses ne sont plus ce qu’elles étaient. Aujourd’hui, on s’attache à des détails qu’on veut faire passer pour des affaires d’état car le plus important, c’est d’avoir des tas d’affaires. Et occuper le terrain. Ça me rend triste et ça me met en colère. Il y aurait tant de causes bien plus importantes à défendre et tant de causes plus justifiées (je n’ai pas écrit « plus justes », attention, hein !) Pour ma part, je plains ces deux ministres qui sont sous les feux des projecteurs accusateurs des journaleux et probablement d’une partie de l’opposition qui n’a que ça à faire, elle aussi.

Un ministre a touché l’épaule d’une petite fille qui lui apportait un bouquet de fleurs pour lui offrir. C’est un pédophile ! Il faut le mettre en prison à perpétuité. Et qu’il démissionne ! Qu’il démissionne !