Il y a loin de la coupe aux lèvres, comme on dit. Et ce n’est rien de le dire, justement. J’en veux pour preuve qu’entre les publicités de chez Alain Affle… (ça se termine par « lou » mais je ne veux pas que ça fasse de la réclame en sa faveur, en plus) et la réalité, il y a un fossé que seul un tremblement de terre est capable de créer. Comment dire, chez Affle… rien ne correspond à la réalité. À la vraie vie. Quand j’y suis allé, la première fois, je suis tombé sur une monture qui me convenait et je me suis laissé faire. Quand j’ai demandé la deuxième paire pour 1€ de plus, j’ai vite déchanté. C’était moche, un choix limité et bon, une arnaque, quoi. Peu importe.

Sauf que le jour où j’ai récupéré ma nouvelle paire, en rayon, une monture m’a fait de l’œil. Je vous jure que c’est vrai. Et là, je regrette mon premier choix mais c’était tant pis pour moi, je n’avais qu’à pas me précipiter comme je l’avais fait. Mais j’y ai pensé quelques semaines avant d’y retourner et de faire une folie : les acheter. Et je n’ai plus mis que cette dernière paire pendant des mois et des mois. Sauf que les branches, moitié bois et moitié plastique gris soutenu, se sont déboîtées à plusieurs reprises. Je les ai fait recoller jusqu’au jour, en septembre où on m’a dit : « Elles sont sous garantie, on va vous en commander une nouvelle paire chez le fabricant. » D’accord. Dans combien de temps ? « Sous huit jours. » Très bien.  

Sauf que quinze jours après, n’ayant pas de nouvelles, je vais au magasin et là, j’apprends qu’il y a rupture et qu’il faudra attendre environ un mois. Je ne suis pas content qu’on ne m’ait pas prévenu mais bon, tant pis, hein ? Et hier, on m’appelle pour me dire qu’elles sont arrivées, les nouvelles branches. J’y vais et ce midi, je récupère ma paire de lunettes favorite et là, cruelle déception : la partie en plastique n’est plus gris soutenu ni mat mais en rouge brillant. C’est peut-être ça la deuxième paire offerte. Sauf que moi, si j’avais voulu des lunettes rouge brillant, j’aurais acheté des lunettes rouge brillant. Alors, j’ai rouspété. Et j’ai exigé qu’on me trouve des branches identiques à celles qui m’avaient choisi. On ne sait pas si c’est possible. Je m’en moque. J’attendrai mais je les veux. Qu’il se bouge les fesses, Alain Affle-loupé.