Enfin un titre court, clair et concis. Enfin un titre qui permet d’être qualité de trois adjectifs commençant par C. Enfin, un titre qui correspond tout à fait bien à ce qu’il signifie. Enfin, c’est arrivé. Enfin, depuis le temps qu’on l’attendait. Parce que trouver un titre, c’est toujours un peu compliqué même si globalement, je travaille à l’envers. Quand je n’ai pas d’idée particulière pour écrire dans ce blog, je commence par écrire un titre et je brode autour. Sinon, quand j’ai une idée de texte, soit je l’écris au brouillon quelque part, soit je me la répète jusqu’à ce que je sois sûr qu’elle soit bien dans ma tête pour pouvoir la retrouver aisément. Mais là, j’avoue que j’ai la caboche un peu vide pendant que d’autres ont les gonades pleines. Suivez mon regard.

Aujourd’hui, c’est la foire aux « enfin » (qui ne prend pas de « s » au pluriel car c’est un adverbe et comme chacun le sait, tout adverbe est invariable. Pas comme la météo qui n’est pas un adverbe. Ceci explique cela. Je disais donc qu’aujourd’hui, c’était portes ouvertes sur les « enfin » : enfin, c’est samedi après une semaine de travail avec ces nouveaux horaires à la mords-moi le nœud. On a beau dire, mais le réveil à 2h15, ça n’a rien à voir avec celui de 3h30. Moi, à 2h15, je suis sûr que je suis encore en plein sommeil paradoxal, alors, quand il faut que j’en sorte et que je croise ceux qui ne sont pas encore couchés et qui vont aller dans leur lit avant que j’arrive à mon travail… Je n’en dirai pas plus mais la France qui se lève tôt a du mal à comprendre celle qui se couche tard.

Enfin, c’est aussi aujourd’hui qu’on m’a livré un nouveau congélateur. Pas le même que mardi dernier. Pour le changer afin d’en avoir un vraiment neuf, sans gnon, j’avais 3 semaines de délai. Alors, j’ai changé mon fusil d’épaule et j’en ai commandé un autre, d’une marque différente. Plus cher aussi. On va dire qu’il faut ce qu’il faut. M’enfin… comme aurait dit Gaston Lagaffe. Et enfin, je pense que je commence à bien maîtriser ma plaque à induction. Mais je manque d’ustensiles adéquates alors je pense que je vais encore faire péter la carte bancaire et acheter un complément de casseroles, fait-tout et wok. Enfin, je serai probablement équipé comme il se doit. Et enfin, j’ai quasiment terminé l’écriture de ce billet et je vais enfin aller pouvoir m’allonger un moment.