05 septembre 2020

sous les fesses

Hier, je suis allé chez Loïc, kinésithérapeute, en premier lieu et ostéopathe, en dernier lieu. Il pratique la technique biodynamique : il n’impose rien au corps, aucune manipulation. Il écoute avec ses mains et son domaine d’écoute s’étend de la profondeur de l’âme du patient à l’infini du cosmos. C’est vrai que dit comme ça, ça peut sembler être un peu du « grand n’importe quoi » mais je vous jure qu’après être passé entre ses mains, en général, on se sent bien. Fatigué pendant un jour ou deux mais ensuite, vachement... [Lire la suite]

09 juillet 2020

et si je n’y arrivais pas ?

Et si je n’y arrivais pas ? Attention, il n’y a aucun rapport avec le billet d’hier, que les choses soient claires, entre nous, hein ! Oui, donc, et si je n’y arrivais pas ? Je veux dire que comme je suis à Biscarrosse depuis hier midi, il se peut que je n’arrive pas à avoir suffisamment de réseau pour me connecter sur Internet et cette année, je n’ai pas prévu d’écrire à l’avance tous les billets correspondants aux jours où je resterai là. Donc, le risque, c’est que je me retrouve avec un réseau trop faible voire... [Lire la suite]
24 juin 2020

qui vous a dit que j’étais avec le président ?

Pardon, inspecteur, on vous a dit que j’étais avec le président ? Non, vous devez confondre, je suis marié, j’ai deux enfants, cinq petits-enfants… Je n’ai jamais été marié avec le président. Je ne connais aucun président. Enfin, je veux dire que je n’en connais aucun de près. Je connais le président Macron pour le voir à la télévision, de temps en temps mais c’est tout. Et je connais les anciens présidents comme François Hollande ou Nicolas Sarkozy. Et je connais aussi le beurre et le camembert président mais c’est tout. Non,... [Lire la suite]
22 mars 2020

confiné dans mon palace (billet non garanti sans coronavirus)

Moi, le confinement ne me pose aucun problème. Parce que j’aime bien rester chez moi aussi. On m’a souvent surnommé le sirop de la rue mais j’ai également un côté casanier qu’il ne faut surtout pas négliger et là, cette obligation de ne pas sortir, finalement, elle me convient bien. Elle me permet de bien profiter de tout le confort de ma modeste demeure. De mon humble domaine. Le plus dur, c’est de me passer de tout mon personnel : mes serviteurs, mes servantes, mon majordome, mon chauffeur, mes cuisiniers, mes jardiniers et mes... [Lire la suite]
17 décembre 2016

épicènes

Je vous remercie d’être tous venus, d’être tous là, pour cette réunion, pour ce premier congrès des épicènes. Ça n’était pas chose aisée que d’organiser une telle rencontre car il fallait trouver des participants et pantes, bien sûr et surtout, il fallait que chacun et cune soit motivé(e) sans oublier le fait qu’il fallait qu’on vous reçoive sans se tromper vu que sur le papier, rien ne permettait de ne pas faire d’erreur au moment de vous accueillir. Nous ne sommes pas si nombreux que ça mais comme dans beaucoup d’autres domaines,... [Lire la suite]