04 mai 2019

fondamentalement

Revenir aux fondamentaux, ai-je entendu à la radio, ce matin. Il paraît que les gilets jaunes (et casseurs réunis ?) veulent réinvestir les ronds-points, revenir aux fondamentaux. Je veux bien, moi mais qu’y aura-t-il à casser, là, hormis les pieds et les pédales des conducteurs ? Néanmoins, une question me taraude l’esprit, après avoir entendu cette nouvelle un peu inattendue : le mot « fondamentaux », sont-ce les journalistes qui l’ont employé où vient-il directement des gilets jaunes (et casseurs... [Lire la suite]

14 décembre 2018

pas de cadeau pour Noël, hein, Chouchou ?

Chouchou ! Viens voir, écoute-moi et assieds-toi. Enfin, fais ça dans l’ordre que tu veux mais écoute-moi. Ça ne t’a pas échappé qu’on s’approchait dangereusement de Noël, hein ? Bon, tu ne le sais pas encore, même si on a déjà plus ou moins vaguement évoqué la question depuis que tu es à mon service, mais moi, nous, ici, Noël, on ne le fête pas et on attend même avec une certaine impatience (difficilement contenue) que ça soit passé et qu’on n’en parle plus. Oui, oui, je sais, ce n’est pas très à la mode de ne pas fêter... [Lire la suite]
10 avril 2018

brûler les étapes

Bon, je l’ai faite ma nuit. Comme je ferai les autres nuits de la semaine jusqu’à celle de vendredi à samedi. Et là, à 13h pétantes, je me dis que juste après le billet du jour, j’irai dormir car là, ça commence à tirer. Mais comme je l’ai écrit hier, c’est ma faute. Si je n’avais pas tué Aurélie, elle serait encore vivante et si elle était encore vivante, elle serait venue faire la saisie de la nuit. Et moi, j’aurais pu dormir au moins deux heures et demie de plus. Mais bon, quand on a fait une connerie, on l’assume. Et j’ai aussi... [Lire la suite]
30 juillet 2017

Clap ! Un de moins… Clap ! Un autre de moins… Clap ! Et encore un…

J’adore ça, regarder celle qui est là, sous mes yeux. Prendre mon temps pour l’observer. C’est un plaisir que j’aurais bien du mal à décrire. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est totalement jouissif. Je me régale. À chaque fois qu’elle arrive en haut, elle retombe et inlassablement, elle recommence. Le mythe de Sisyphe, quoi. Attendez une seconde, il y en a un qui vient de me passer sous le nez. Je reviens. T’en vas pas, petite, j’en ai pour quelques secondes. Une dizaine, tout au plus. Je suis assez rapide quand il s’agit de... [Lire la suite]
13 juillet 2017

les pouvoirs surnaturels d’un mec banal

En réalité, je n’ai aucun pouvoir surnaturel excepté celui d’être tout à fait banal. Je n’ose pas dire « normal » car ça va renvoyer tout de suite vers François Hollande, qui a été un président normal… Et, sans le critiquer, ce serait faire perdre de la concentration tant à ceux qui me lisent qu’à celui qui écris, c’est-à-dire, moi. En un mot comme en cent. Je vais arrêter là mes prédictions, celles que j’avais plus ou moins prévues pour 2023, 2027, 2029… parce que mon humour m’aurait porté à supposer morts des gens connus... [Lire la suite]
13 mars 2017

si ça se trouve, j’aurai écrit pour rien

Écrire dans le vide, écrire pour rien. C’est ça. Si ça se trouve, j’aurai écrit pour rien. Tout ça. Tout ce que j’avais envie de dire, aujourd’hui, je l’aurai dit pour des prunes. Comme si j’avais parlé à un violon et pissé contre un mur. Aucune oreille ne m’aura entendu. N’aura entendu mon cri. Pas un cri désespéré, non, juste un cri d’existence après une espèce de sieste qui s’est légèrement éternisée. Pas un cri qui fait peur, à la Munch, non, juste un cri dans le vide, un cri pour rien. Un écrit comme un chuchotement. À peine... [Lire la suite]
05 août 2016

tout pile

Sur le coup, lundi matin, ça m’a amusé mais je suis vite passé à autre chose. Et ça m’est revenu en tête à deux ou trois reprises, pendant la semaine et à chaque fois, je me disais qu’il fallait que je raconte ça et à chaque fois, j’oubliais tout aussi vite. Il faut dire que comme je suis toujours en train de faire plusieurs choses à la fois, de temps en temps, certaines peuvent passer à la trappe. Mais aujourd’hui, j’ai envie d’en parler et vous comprendrez pourquoi à la fin de ce billet. Avant de raconter ce qui m’est donc arrivé... [Lire la suite]
10 juin 2016

les temps ne sont pas durs pour tout le monde

Les temps ne sont pas durs pour tout le monde et je suis stupéfait d’avoir vu que les grévistes faisaient des quêtes pour tenter de renflouer leurs finances, un peu à plat à force de cumuler les jours sans travailler et sans motif pour ne pas y être allé. Car la grève n’est pas un motif recevable pour un patron. Tu ne te présentes pas à ton poste, si tu n’as pas posé de congés, de RTT ou si tu ne peux pas fournir un arrêt maladie, tu es considéré comme totalement absent et il n’y a alors aucune raison pour que tu sois payé pour cette... [Lire la suite]