02 janvier 2015

y a des matins

Y a des matins tous les matins. Certains sont simples comme bonjour et d'autres sont lourds comme des mauvaises blagues. Et dans tous les cas, on n'a pas le choix, enfin si, mais on n'a que ce choix-là, embarrassant : c'est oui ou c'est non mais ce n'est jamais peut-être. Et on ne peut jamais reporter la décision, celle du matin. Celle de tous les matins. Y a des matins gras. Absolument pas faits pour les régimes. On se vautre dans l'égoïsme du dessous de la couette et tant pis pour le monde, il peut bien tourner sans nous.... [Lire la suite]

21 mai 2014

presque la sieste

La chambre était parfaitement silencieuse tandis qu’il lisait, et c’était un silence qu’il ne connaissait que trop bien. Il savait qu’il n’y avait pas de calme plus mortel que celui de l’heure qui précède l’aube, quand on est seul au lit et que la lumière est allumée. Et rien ne permettait mieux d’entendre ce silence que le fait de savoir que la neige s’était mise à tomber dans la nuit de l’autre côté de sa fenêtre. Jonathan Coe – Une touche d’amour Version 1 : il était allongé sur le transat, seul sur la terrasse et il ne... [Lire la suite]
15 janvier 2014

y'a des matins

Y a des matins tous les matins. Certains sont simples comme bonjour et d'autres sont lourds comme des mauvaises blagues. Et dans tous les cas, on n'a pas le choix, enfin si, mais on n'a que ce choix-là, embarrassant : c'est oui ou c'est non mais ce n'est jamais peut-être. Et on ne peut jamais reporter la décision, celle du matin. Celle de presque tous les matins. Y a des matins gras. Absolument pas faits pour les régimes. On se vautre dans l'égoïsme du dessous de la couette et tant pis pour le monde, il peut bien tourner sans nous.... [Lire la suite]
13 novembre 2013

moi, je ne donne plus sur la cour

Il y a parfois des hasards qui se transforment en moments de grâce. Il suffit qu’un animateur télé fasse de la promotion qu’on n’écoute que d’un œil et qu’on ne regarde que d’une oreille pour être distrait de ce qu’on faisait d’autre et avoir l’attention captive. C’est ce qui m’est arrivé, l’autre dimanche soir. Alors que j’attendais des choses plus amusantes avant de manger la pizza dominico-vespérale, j’ai été happé par ce nom, ce titre et cette information. Je me suis empressé d’aller consulter un site de vente en ligne dont je ne... [Lire la suite]
10 juillet 2013

et bouche cousue

C’est son dernier jour à la pauvre fille. À partir de demain, elle aura une autre vie, un autre maître, un autre patron. Après sept ans de bons et loyaux services, elle va bien se demander pourquoi un tel abandon. Qui plus est, sans préavis. Parce que je n’ai pas eu le courage de le lui avouer mais je vais la laisser parce que j’en ai trouvé une plus jeune. Le démon de midi, sans doute. Il paraît qu’à la cinquantaine passée, c’est une monnaie plus courante que l’on pourrait le penser. Mais que voulez-vous, je l’aimais bien pourtant… ... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,