Je ne sais pas à quel moment on prend conscience qu’on a vraiment commencé à vieillir. Je me demande parce que c’est un peu… comment dire ? Je ne trouve pas l’adjectif qui correspondrait le mieux au fond de ma pensée. En gros, ça ne prévient pas, ça arrive et ça vous attrape sans qu’on n’ait jamais le temps de dire ouf et un jour, on se rend compte qu’il y a quelque chose d’irrémédiablement changé et ça n’est pas parce qu’on a mal dormi, ça n’est pas parce qu’on a trop fait la fête ni parce qu’on n’est pas en forme, ponctuellement, non, c’est juste que ça y est, les premiers stigmates de la vieillesse sont arrivés et ça n’est que le début. Et ce ne sont pas que des traces physiques. Il y a aussi ce qui se passe dans son entourage, les grands-parents voire les parents qui disparaissent et ce n’est pas tout.

Il y a les enfants (pour ceux qui en ont) qui grandissent mais ça marche aussi pour les neveux et les nièces et les gamins des amis. Et l’évolution de la société, le fait qu’on se trouve de plus en plus en décalage avec le reste du monde. Et qu’on ne vienne pas me faire croire que ce n’est pas vrai pour tout le monde, moi, les gens de 80 ans qui disent qu’ils sont bien dans leur tête, dans leur corps et dans le monde actuel, je pense que c’est une posture de leur part. Il y a toujours un conflit de génération entre les vieux et nous, quand on est jeunes et entre les jeunes et nous, quand on est vieux. On ne comprend pas tout les uns des autres. Et en avançant en âge, on est de plus en plus à côté de la plaque. Bien sûr, on accepte les avancées technologiques et les changements de mentalité mais bon…

Non, on ne les accepte pas toujours. Et c’est un phénomène assez étrange que de se retrouver du côté de deux qui se désespèrent des jeunes. Parce que là, c’est sûr, on a bel et bien vieilli et on aura beau vouloir se faire passer pour plus jeune qu’on est vraiment… Ah oui, bien sûr, on peut faire plus jeune que son âge mais peu importent les apparences, la vieillesse a déjà commencé à s’installer en nous depuis bien longtemps. Depuis la naissance, même mais je n’insiste pas sur ce point, sinon on va encore me taxer de pessimiste radicalisé. Enfin voilà, quoi, comme tout le monde peut le constater, je vais bien, ce matin. Si, si, je vous assure, je vais bien. C’est juste que je suis très lucide et que je ne me fais plus aucune illusion. Le meilleur est-il derrière moi ? En tout cas, je ne suis pas sûr qu’il soit devant moi.