Non mais franchement, je n’en reviens pas. Outre que l’autre fois, on m’a trouvé une ressemblance avec Serge Gainsbourg (jeune) et Philipe Clay (quinquagénaire) – voir billet du 5 mai dernier – là, on vient encore de m’en sortir une dont je ne sais pas si je dois être fier ou vexé. En tout cas, je trouve que décidément, le corps médical a un esprit qui est un peu éloigné du mien. Ou alors, je ne me vois pas d’une façon suffisamment objective. Oui, ça, ça se peut aussi, je sais mais quand même. Je veux bien être le plus impartial possible mais Gainsbourg, non, je ne pense pas. Et Philippe Clay, non plus.  À part la barbe blanche ? Pourquoi pas le Père Noël, alors, pendant qu’on y est ? Non, ce serait trop insupportable, ça, pour moi. Ou à la limite, Dieu ? Non, ça induirait que je doive croire en moi. Trop difficile, ça.

Déjà, quand il m’a sorti Marcel Amont, le mec (en tout cas, s’il a eu son diplôme de médecin, il n’a pas eu celui du meilleur physionomiste), je l’ai regardé et je me suis dit que vraiment, je dois ressembler à un vieux monsieur. Toujours cette barbe blanche, même si elle est très courte, elle doit frapper les esprits. Sinon, Marcel Amont, que je respecte, en plus, aucun problème là-dessus, mais bon, il doit avoir au moins 90 ans, ça fait une grande différence d’âge avec moi, là quand même. Attendez, je vais vérifier… Il a eu exactement 93 ans cette année, Marcel Amont. Alors non, je ne suis pas d’accord avec le monsieur qui a sans doute voulu me faire un compliment mais moi, je ne l’ai pas pris comme tel. Finalement, je pense que je suis plus vexé que content. Bien sûr, ça me passera mais quand même…

Moi j’aimais vraiment bien Marcel Amont (je parle de lui à l’imparfait car maintenant, on le voit moins et je pense que je l’ai un peu perdu de vue, en tant qu’artiste) mais que j’ai aimé certaines de ses chansons : Bleu, blanc, blond ; L’amour ça fait passer le temps ; Monsieur… Mais encore une fois, d’avoir entendu ce que j’ai entendu, surtout de la part d’un membre du corps médical, je dois vous avouer que ça passe très moyen. « Vous avez les mêmes fesses que celles de Marcel Amont ! » Alors, si j’ai la même tête que Gainsbourg jeune, la même barbe que Philippe Clay à cinquante ans et les mêmes fesses que celles de Marcel Amont à plus de 90 ans, j’ai soudain l’impression de perdre un peu de mon identité. Et franchement, lecteurs et trices, vous trouvez, vous, que j’ai des fesses de plus de 90 ans, vous ?