Pendant très longtemps, j’ai cru que les habitants de Biscarrosse s’appelaient les Biscarrots et les Biscarrottes alors que c’est complètement faux. Parce que les habitants de Biscarrosse s’appellent les Biscarrossais et les Biscarrossaises. Ni plus, ni moins. Mais je trouve ça nettement moins joli et moins amusant de dire Biscarrossais que Biscarrots. Et surtout Biscarrossaises que Biscarrottes. Parce que franchement, vous pourriez faire des jeux de mots avec Biscarrossais et Biscarrossaises, vous ? Moi pas. En tout cas, jusqu’à il y a peu.

La preuve, regardez… Non, attendez un peu… Non, ça, ça ne marche pas, ça n’est pas drôle et ce n’est pas un jeu de mots… Et ça, non plus… Vous voyez, c’est bien la preuve qu’on ne peut pas faire rire avec le mot Biscarrossais. Pas plus qu’avec Biscarrossaises. Biscarrodix-sept ? Vous croyez ? Pfou, je n’ai même pas vu l’esquisse d’un sourire sur aucun visage des millions de lecteurs qui me suivent mais qui ne me rattraperont jamais, c’est moi qui vous le dis. Alors que Biscarrots et Biscarrottes, là, oui, il y a vraiment matière à.

Tiens, par exemple, quand les femmes de Biscarrosse ont pris un coup de soleil, on dit bien que les Biscarrottes sont cuites, non ? Et que dit-on des mâles poilus de Biscarrosse qui travaillent dans le bâtiment ? Biscarrots de ciment, bien sûr. Et là, je vous jure que j’ai entendu ricaner dans l’assistance. Alors, peut-être ne suis-je pas encore allé suffisamment loin, n’ai-je pas été assez audacieux et, si vous me le permettez, je pense que je vais passer à la vitesse supérieure et vous n’allez pas en revenir.

Que disait-on des femmes collabos originaires de Biscarrosse sous le régime de Pétain ? Elles étaient les Biscarrottes-Vichy. Ah ah ah ! Et pourtant, je suis aussi dur au mal que dur à cuire et dur à rire mais celle-ci, elle m’a fait m’esclaffer, je n’en peux plus. Laissez-moi une seconde pour que je reprenne ma respiration. Voilà, ça y est presque. Encore juste quelques secondes… Attendez, je laisse passer les charbonniers de Biscarrosse, ils rentrent de leur boulot. Ce sont les Biscarrots de la mine, vous ne saviez pas ?

Et cette femme, serveuse de restaurant, à Biscarrosse qui a porté plainte car un client lui a mis une main aux fesses pendant qu’elle s’éloignait de sa table pour aller chercher l’addition. C’est la Biscarrotte au cul, main. Attention à ce que je ne m’étouffe pas, on ne sait jamais. Et ces trois joueurs de belote, au café de la Plage tout en se lançant des vacheries : des Biscarrots piquent au cœur. Non mais vraiment, jusqu’où suis-je donc capable d’aller ? Juste à Biscarrosse, dans les Landes, en Nouvelle Aquitaine.