Ce matin, en me levant, vers 6h37 et vingt-cinq secondes, je me suis dit que ce n’était pas gagné, la météo, encore une fois. Même si c’était peu ou prou conforme aux prévisions vues à la télévision avant le concours Eurovision, hier soir, j’ai trouvé le ciel étrange : une masse grisâtre de nuages, au premier plan et une bande de bleu, au loin, vers là-bas, non pas à l’horizon mais vers les Aubiers et ses immeubles. De toute façon, je n’avais pas envie d’horizon ce matin. Je me suis couché tard avec un goût amer dans la bouche et je n’ai pas eu mon compte de sommeil pour un premier jour de vacances. Mais, malgré tout, une chose m’a fait un peu, un tout petit peu plaisir : un arc-en-ciel matinal, pas très vivace mais visible. Je ne savais pas que les arcs-en-ciel pouvaient se lever aussi tôt que ça. Eux et moi, nous serions donc frères d’horaires d’aubes ?

Et depuis, le gris s’est fait la malle, comme nos chances de gagner à l’Eurovision. C’est du grand bleu et quelques gros nuages blancs qui ont remplacé ce qu’il y avait tout à l’heure. C’est très lumineux. Pas comme mon humeur un peu déconfite. Vraiment, j’y ai cru. Et quand, lors des résultats du premier jury, nous avons eu 12 points, j’ai vraiment pensé que waow, putain et tout ce genre d’exclamations de surprise. J’ai déjà dit merci, merci à qui de droit. Mais revenons à nos moutons dans le ciel. Ce qui est également étrange, c’est qu’il fait grand beau (mais froid) alors que la terrasse est trempée. Elle s’est trempée progressivement depuis une heure. Comme les votants d’hier soir, qui se sont majoritairement trompés. Je ne sais pas d’où vient cette humidité importante, des cieux ? Et si ce n’était qu’une sorte de remontée des eaux depuis certains bas-fonds ?

Oui, parce que je considère qu’on a touché le fond, hier soir, au vu du résultat de certaines chansons qui démontrent bien, encore une fois, que tant le public que les jurys internationaux ont vraiment mauvais goût. Je ne veux pas critiquer mais quand même, si, un peu, beaucoup, passionnément. Parce que je crois que parfois, ont été choisies des chansons très mises en scène, avec beaucoup d’artifices et de tralalas. Et ceux qui se sont contentés de sobriété, d’élégance et qui avaient du texte, en plus, on les a un peu négligés pour ne pas dire méprisés. Tant pis. Aujourd’hui, je vais tenter de digérer cette défaite au goût amer. Au mauvais goût amer. Je vais avoir besoin de boire beaucoup d’eau pour me nettoyer la bouche, dans laquelle, subsiste de la colère et de l’incompréhension. Et qu’on ne dise pas que je suis chauvin.

Besoin de beaucoup d’eau et ces pluies annoncées seront donc les bienvenues. De toute façon, déjà, je me suis rendu compte, au fil de la soirée, que je n’avais pas du tout les mêmes critères d’appréciation des chansons présentées que les jurys internationaux. Moi, je vais vous dire que, outre la France, j’ai bien aimé trois ou quatre autres prestations : le Danemark, avec ses grosses barbes devant des mecs qui m’ont fait penser à des vikings ; l’Angleterre avec cette femme très belle et très chic qui avait une jolie mélodie et l’Italie, avec sa chanson au message très fort même si j’ai été moins touché par l’interprétation. Vous savez, la sensibilité qu’on a de la part de certaines voix. Les autres ? Bof, rien ne m’a vraiment captivé. Et je passerai sous silence ceux que je n’ai pas du tout aimés et qui, pourtant, ont eu plein de points.

Aujourd’hui, je dois préparer mes affaires pour faire la valise, dans la soirée ou, au plus tard, demain. Car c’est mardi que nous allons partir pour cinq jours. Mais comme demain, je me déplace à Agen, aller et retour entre 8h et 17h, peut-être que ça serait mieux que je fasse mes bagages cet après-midi. Ce matin, ça va être quelques courses et la promenade des chiens avec le patron. Dieu reconnaîtra les chiens. Sauf que Dieu, hier soir, il n’a pas été d’une grande utilité à la France. Elle est passée où sa miséricorde, sa Mercy ? Oui, c’est vrai que je rumine cette défaite inutile. Que voulez-vous, perdre son temps comme ça, en ce qui me concerne, c’est moyen. Bon, écoutez, Madame Monsieur, moi, quoiqu’il en soit, c’est 12 fois 12 points en une seule fois. Et vous savez quoi ? Les autres, je leur hausse les épaules et je leur tire la langue.