Et de cette Émilie-ci ?

Le téléphone me tire brutalement de ma torpeur et, pour une fois, je vérifier qui est l’intrus qui me réveille de mon état de pré-somnolent. Très souvent, je prends l’appel sans regarder de qui ça vient  mais là, j’ai bien fait de vérifier. Peut-être parce que j’espérais quelqu’un mais quand j’ai vu que c’était Émilie, l’agent immobilier (normalement, ce nom de métier n’a pas de féminin mais puisque c’est la mode de le faire, je vous accorde « agente immobilière » même si ça heurte mes chastes oreilles…) qui, depuis le premier jour où nous l’avons rencontrée, veut absolument que nous cassions le mandat d’exclusivité que nous avons donné à Alexandre.

Comme par hasard, Émilie, l’A. I., a tout le temps quelqu’un qui serait plus qu’intéressé par notre appartement à vendre. Elle a toujours la bonne personne qui sera prête à l’acheter dès qu’elle l’aura visité mais seulement si nous cassons notre exclusivité avec son concurrent. Non. Je lui ai déjà dit que si vraiment elle avait la personne qui était prête à signer les yeux fermés, elle n’avait qu’à partager la vente avec Alexandre mais là, comme par hasard, elle préfère se priver de la vente plutôt que ne prendre que 50% de la commission d’agence. Mauvais calcul, mademoiselle sympathique mais moi, je ne vais pas me mettre à genoux devant vous. Vous n’êtes pas mon genre.

Je n’ai pas envie de parler à cette Émilie-là. Parce que je sais que la discussion téléphonique sera stérile. Je sais qu’elle va chercher à m’embobiner en me disant qu’elle a un couple de landais qui recherche exactement mon appartement, sa localisation hyper-centrale, sa surface, son prix et tout. Eh bien non, je n’ai pas envie d’entendre ça. Pas aujourd’hui. Pas plus que demain. Je ne la rappelle pas. D’autant que dans le message qu’elle a laissé sur mon répondeur, elle me dit qu’elle pense avoir trouvé quelque chose pour moi. Trop tard, ma belle, nous avons signé un compromis le 17 mars. Et là, les seuls appels que j’accepte de prendre, c’est pour le financement.

Et de cette Émilie-ci ? Non. Pas plus.