03 juillet 2018

un chandwich un peu gras double

Qu’est-ce que tu manges, Stéphane ? Hmmm… Un chandwich… Ah ? Et il est bon ? Hmmm… Oui, ch’est bon… Et il est à quoi ? Au chalami… Avec des chips… Au salami et aux chips ? Non, au chalami avec des chips. Attends, ch’avale… Tu manges un sandwich au salami avec des chips, toi, Stéphane ? Le Stéphane qu’on connaît ? Toi qui… Toi qui quoi ? Qui que quoi dont où ? Ben oui, des fois, je me lâche. Ah ça, oui, tu te lâches, je vois ça. Tu ne le fais pas à moitié !... Je ne sais pas pourquoi... [Lire la suite]

28 mai 2018

1068 tasses pour 128,80 litres

Entendons-nous bien afin que les choses soient bien claires : je ne suis pas un forcené des calculs, loin de là. Non, pardon, je ne suis pas un forcené que de certains calculs ni quelqu’un qui aime particulièrement les routines dans ce qu’elles ont de plus absolu. Il n’empêche que pour certaines choses du quotidien, j’aime bien que les choses soient un peu, beaucoup, passionnément toujours les mêmes. Et pour le café du matin, la règle est la suivante : du mardi au vendredi, je prépare la cafetière pour trois tasses car je n’en... [Lire la suite]
28 avril 2018

tout jaune pendant vingt minutes et de moins en moins jaune pendant trente minutes

Aujourd’hui, c’est jour du gras. C’est samedi gras. Une fois de temps en temps, ça ne peut pas faire plus de mal que le sucre. Alors, comme le sucre, je n’en abuse pas, sauf occasionnellement, là, j’ai décidé de mettre en pratique le fait de manger plus de lipides que de glucides. Car les premiers permettent d’absorber les derniers, d’après ce qu’on dit depuis quelques mois. Et là, pendant vingt minutes, le temps que les frites cuisent dans le four, toute jaunes, je vais commencer à préparer la poêle pour les œufs au plat, avec,... [Lire la suite]
11 octobre 2017

pourquoi pas carrément trente, au moins

Le patron aimerait que je m’occupe de lui passer une commande de confitures sur le site Vekoop, en Allemagne, comme en mai dernier. Cette fois-là, j’en avais pris 21 et il en est arrivé au bout. Alors, comme il ne veut pas spécialement tomber en rupture, je pense que je vais faire ce qu’il faut pour qu’il soit livré le plus vite possible en tenant compte des délais d’acheminement… En gros, je pense qu’en une petite semaine, ça pourrait être dans ses placards. Pourquoi acheter des confitures en Allemagne et pas en France ?... [Lire la suite]
11 décembre 2015

je me suis apporté des bonbons

Je me suis apporté des bonbons parce que les fleurs, c’est périssable. Et puis, les bonbons, on dit que c’est tellement bon mais moi, je ne veux pas trop en manger parce que je trouve que ça donne trop de sucre et comme je compte me faire incinérer, j’ai trop peur de finir en caramel. On ne sait jamais. Je me suis apporté deux bouteilles de vin parce que les fleurs, c’est périssable. Et puis, un peu de vin de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal, d’ailleurs on dit que ça peut même faire du bien. À condition de le boire avec... [Lire la suite]
10 novembre 2015

cinq par jour

C’est vrai que quand je le veux, je peux être très con. Et même si je ne le veux pas, aussi, bien sûr. J’en veux pour preuve ce que je viens de faire, à l’instant, en rentrant du boulot, hei hi, hei ho. J’étais en train de parcourir un mensuel de recettes de cuisine et je me suis arrêté un instant sur une pub pour des produits sucrés et tout ce qu’il faut, sans doute, pour enrichir le surpoids de nos chers enfants grossissants. En bas de la page, il y a la formule consacrée par le politiquement correct : « bougez et mangez... [Lire la suite]

08 septembre 2015

sans faire de chichis

Dimanche après-midi, alors que le temps n’étais pas du tout propice à descendre sur la plage et y rester sans bouger (il faisait froid et les gros nuages gris foncé qui stagnaient sur les Sables n’étaient vraiment pas engageants), au lieu d’aller marcher dans l’eau avec Renée, comme c’était initialement prévu, nous avons préféré rester sur la terre ferme et nous promener sur le Remblai et tant pis s’il y avait la foule des dimanches. Nous étions trois, Renée au milieu du président et moi et nous avons dépassé la Pendule et nous... [Lire la suite]
18 décembre 2014

un quart d'heure de célébrité

(ou : le voyageur incognito ou encore : les avantages et les inconvénients d’être une star)   Hier, j’ai brièvement évoqué Arnold dont c’était l’anniversaire et justement, à propos d’Arnold, comme il est à la Gomera jusqu’à la fin du mois et comme ça n’a rien à voir avec ça et que lui-même est si peu concerné par ce que je vais dire, je vais vous raconter une anecdote géniale qui m’est arrivé en mai 2010. Il n’y a que quatre ans et pourtant, ça fait déjà quatre ans.   Il faut dire que ce fut cette année-là, ce... [Lire la suite]
02 septembre 2014

oublier les crêpes

J’ai oublié de parler de samedi soir, chez Renée. Et vous le verrez au fil des lignes de ce billet, ce n’est pas la seule chose qui aura été oubliée ce soir-là. Comme bien souvent, quand nous arrivons aux Sables, le premier soir, c’est Renée qui a tout préparé pour nous accueillir. Mais là, parfois, on a un peu honte, elle vient de faire 82 ans et comme elle est moins en forme depuis un an, on a accepté mais on aurait pu aussi aller manger des crêpes au restaurant en bas de sa rue. Mais non, elle a voulu nous faire plaisir et elle a... [Lire la suite]
14 juin 2013

madeleine d'un premier amour

Nous nous sommes connus assez jeunes et il était midi, dans le sud de la France. Nous étions encore au lycée. Nous avons sympathisé et nous aimions bien passer du temps ensemble. C’était à Aix-en-Provence. Une ville bien agréable. Ses parents tenaient une pâtisserie et c’est là que j’ai appris à goûter de gâteaux, à goûter des gâteaux le plus dans toute ma vie puisque quand nous rentrions après les cours, nous passions dans le magasin de ses parents et nous prenions soit des gâteaux familiaux soient des individuels. Et à force, tout... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,