05 décembre 2019

encore une petite goutte ?

Madame Mymy, j’ai le regret de vous faire part de votre erreur de diagnostic. En effet, mon légiste m’a confirmé que je n’avais pas de crise de goutte mais probablement un problème de nerf coincé ou de muscle froissé. Il faut dire que certains de mes muscles sont plutôt susceptibles et il en faut peu pour qu’ils se froissent, qu’ils prennent la mouche et me le fassent payer. M’en fous. Parce que quand c’est comme ça, je ne vais plus à la salle de sport et là, en l’occurrence, je n’irai pas avant le début de l’année prochaine, sauf... [Lire la suite]

04 décembre 2018

une courte mais certaine agonie

Elle n’a pas bronché, quand le verdict est tombé. Elle est restée très digne mais moi, qui la connais bien, maintenant, ça va bientôt faire un an qu’on s’est vus tous les jours, j’ai bien vu qu’elle avait accusé le coup. Ça a dû être terrible en son for intérieur. Surtout quand on sait qu’elle n’a rien voulu montrer. Si encore elle avait laissé s’échapper un ou deux soupirs, j’aurais pu réagir en tentant de la prendre dans mes bras et lui dire qu’on allait se battre même si au fond de moi, je savais déjà que la partie était finie. Il... [Lire la suite]
11 septembre 2016

intro-mission impossible

Je ne supporte pas l’intromission de corps étrangers dans le mien. De corps. Pas d’étranger. Je ne supporte pas car j’ai alors l’impression de ne plus maîtriser la situation. Et je n’aime pas l’idée de choses pas naturelles dans mon propre organisme. Je suis 100% tel que mes parents m’ont fabriqué. Rien n’est artificiel, chez moi. Aucun tatouage, un vague souvenir d’un perçage d’oreille à gauche, quand je portais un petit anneau ou un petit brillant alors que j’étais encore jeune et peut-être beau, allez savoir, entre la réalité et... [Lire la suite]
11 février 2016

tout de go

Eh bien non, la machine ne se grippe pas. Finalement, hier, j’ai quitté mon boulot très tôt, vers 10h et j’ai vu le médecin car j’avais un peu peur d’un truc comme ça, justement. Peur d’un truc qui me cloue au lit, qui m’oblige à m’arrêter quelques jours sans pouvoir sortir de la chambre voire du salon. Peur d’un truc avec plein, plein de médicaments et d’autres tas de trucs de malade. Le diagnostic est tombé très légèrement : soit une pharyngo-laryngite carabinée soit une laryngo-pharyngite tout aussi carabinée. Je ne me... [Lire la suite]