03 mars 2018

un petit ver ?

Je n’ai jamais eu aucun intérêt particulier pour les vers de terre. Ça m’a même souvent plus dégoûté qu’autre chose et bon, aujourd’hui, j’aurais éventuellement tendance à les regarder avec une certaine curiosité avant de hausser les épaules et de tourner les talons, deux choses que le ver, lui, justement, ne pourra jamais effectuer. Comme quoi, j’ai au moins ça de supérieur à ce drôle d’animal qui lui, est capable de faire des trucs que moi, être humain banal et normalement constitué ne fera jamais. Comme de vivre dans le noir de la... [Lire la suite]

30 novembre 2017

il y en a quand ils ont envie, je ne vous dis pas

Il y en a, quand ils ont envie, je ne vous dis pas comment ça se passe pour eux. Et ça a intérêt à se passer sinon, je crois qu’ils sont capables de ne répondre de rien. Voici quelques animaux pour qui, l’idée même de s’accoupler les met dans tous leurs états, que ceux-ci soient physiologiques ou psychologiques. Il ne faut y voir aucune jalousie de ma part ni aucune fausse modestie, par rapport à eux. Déjà, on va parler de la couleuvre jarretière à flancs rouges (ce qui n’a rien à voir avec la couleuvre jarretière à flanc noir, qui... [Lire la suite]
30 juin 2014

bleu, blanc et regarde, c'est bleu, blanc et

Je pense que c’était la première fois que j’allais tout seul à un feu d’artifices. Ou alors, si ça m’est déjà arrivé, je ne m’en souviens pas. Je ne m’en souviens plus. En tout cas, hier soir, après avoir entendu très fortement celui de jeudi soir, alors que nous rentrions de l’aéroport à notre retour d’Amsterdam, alors que je n’ai pas entendu celui de vendredi soir auquel j’avais espéré y aller mais la fatigue a eu raison de moi, alors que celui de samedi a été annulé au nom du principe de précaution à cause du risque d’intempéries,... [Lire la suite]
20 mars 2014

voie sans issue

Pourtant, j’en suis sûr, il n’y avait qu’un seul accès pour les piétons, dans ce parking souterrain. Encore que souterrain, ça n’est pas vraiment le mot adéquat puisque c’était en hauteur mais, étrangement, dans le noir le plus absolu. Comme une montée dans les ténèbres. Une montée aux enfers. Parce que franchement, déjà que je me souvenais fort bien d’avoir perdu beaucoup de temps à trouver une bonne place pour m’y mettre… Si en plus l’accès, l’unique accès, pour retrouver mon véhicule, était sombre comme la nuit, noir comme l’ennui... [Lire la suite]