31 juillet 2019

3 paquets de protections hygiéniques

En arrivant à la caisse du supermarché (à partir de quand est-on un supermarché ?), je me trouve juste derrière une dame un peu âgée mais quand même plutôt alerte. Rien d’étonnant à ce qu’il y ait une dame un peu âgée devant moi. Rien d’étonnant non plus à ce qu’elle soit un peu alerte. Tout est normal dans le meilleur des mondes. Il fait un peu chaud mais ça reste raisonnable. La dame a l’air plutôt sympathique. Elle parle facilement toute seule. Peut-être est-ce probablement parce qu’elle doit vivre seule et elle en a pris... [Lire la suite]

18 février 2019

manque réel de motivation

Il y a des jours comme ça où on manque réellement de motivation. J’ai tellement donné depuis mon réveil, ce matin que là, en rentrant chez moi, à 14h30, je n’en puis plus. J’ai un coup de barre que même un Mars n’aiderait pas à faire partir (en plus, je n’aime pas le chocolat !) et je n’ai qu’une envie : celle de me mettre sur un transat sur la terrasse et me la couler douce au soleil. Sauf que pour l’instant et jusqu’en mars, environ, il n’y a pas encore de soleil sur ma terrasse, il n’en manque pas beaucoup pour qu’il nous... [Lire la suite]
26 décembre 2018

décembre, un mois de fêtes

Décidément chaque mois de décembre est éprouvant, émotionnellement et physiquement parlant. En effet, je n’arrête pas de faire la fête et en même temps, c’est la haute saison pour nous, dans le mareyage et comme je travaille de nuit (au cas où ça ne se saurait pas encore), autant vous dire que vivement le mois de janvier, hein ? Nous sommes d’accord et j’aime bien quand on est d’accord avec moi. C’est le principe même du tout à l’égo. Oui, c’est à ça que je suis branché en permanence, moi, mais attention, pas avec des tuyaux,... [Lire la suite]
05 novembre 2018

je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça, hier

Hier, j’ai terminé mon billet sur une sombre histoire d’envie d’un sandwich au pâté. Parce que ce n’est pas du tout mon genre de me faire un sandwich au pâté. Et même plus globalement, je ne suis pas très pâté. Je suis parfois dans le pâté mais ce n’est pas un aliment ou un plat vers lequel je vais naturellement. Non pas que je n’aime pas ça, le pâté, il y en a même de très bons, je le sais et je sais les apprécier mais je n’en mange vraiment pas souvent et surtout, ça ne me vient jamais de me dire : oh putain, j’ai vachement... [Lire la suite]
19 août 2018

épisode numéro 2

Dans l’épisode précédent, on a retrouvé Pierre en train de prendre un café dans un bistrot qui n’existe pas. On aurait dû dire qui n’existe plus mais ça, ça fait partie des rebondissements à venir sauf que je ne voulais pas tout dévoiler d’un seul coup. Et Pierre, puisque c’est sur lui que l’épisode numéro 1 s’est achevé en attendant l’épisode numéro 2, et Pierre, donc, notre personnage principal, presque un héros, Pierre, donc, a fini de boire son café. Mais Pierre n’est déjà plus là. Il ne reste que la table sur laquelle traînent... [Lire la suite]
23 décembre 2017

bec sucré ou bec salé ?

En ce qui me concerne, je suis plus bec salé que bec sucré mais je ne crache pas sur certains plaisirs de fins de repas, de quatre heures ou de gourmandises, comme ça, au simple gré de mes envies, sur le moment, quand ça me prend. Mais je suis quand même naturellement plus salé. J’aime plus les plats principaux, les salades composées et les bonnes entrées sans parler des soupes ou des amuse-gueules pour les apéritifs. Mais je ne refuse pas un dessert au café, à la vanille ou à la fraise. Mais pas au chocolat ni à la noix de coco.... [Lire la suite]

12 novembre 2017

la choucroute qui va bien

Je ne me suis vraiment pas foulé, ce midi, pour le déjeuner. Une choucroute achetée hier chez le traiteur, juste à réchauffer et hop ! Le tout a été joué en deux coups de cuiller à pot. Comme ça, je n’ai pas stressé et j’ai pu prendre de l’avance pour mes préparations habituelles du lundi vu que demain, je suis invité à déjeuner. Invité à déjeuner un lundi, à midi ! Vous vous rendez compte combien c’est étrange. Oui, c’est vrai, ça casse la routine et les codes mais moi, le lundi, c’est un jour de courses, de sport, de... [Lire la suite]
14 avril 2017

je m’emballe ou c’est pour consommer tout de suite ?

Hop là ! Il me semble bien que je me suis laissé emporter dans mon élan, hier. Je me suis peut-être un peu emballé. Parce que j’ai oublié de préciser deux ou trois choses importantes, dans mon annonce de rencontre. Et ce sont justement ces deux ou trois choses-là qui vont faire la différence. D’abord, il faut savoir que si j’ai le choix, je préfère dormir les volets ouverts mais je peux quand même dormir dans le noir. En réalité, je peux m’écrouler n’importe où. Mon problème, c’est quand je me réveille la nuit que ça me coupe... [Lire la suite]
29 mars 2017

le poinçonneur de Gruyères

Maintenant que je me suis fait une pause sur l’aire d’autoroute de Gruyère en Suisse, la semaine dernière, je peux affirmer que je maîtrise bien le sujet et je peux donc vous confirmer que le gruyère suisse n’a pas de trous. La seule chose sur laquelle j’hésite, c’est : dois-je mettre un « s » à trou(s) s’il n’y en a pas ? Probablement qu’il faut en mettre un car s’il y en a, des trous, il y en a forcément plus d’un. La confusion des genres, pas chère à Ludovine de la Rochère ni à Christine Boutin, vient du fait... [Lire la suite]
20 mars 2017

Direkt der französischsprachigen Schweiz

Je m’en irai dormir vers les paradis blancs… Bienvenue au pays du gruyère qui n’a pas de trou, pas même de mémoire et au pays où les petits sont très appréciés. Nous sommes en Suisse, pays du suicide assisté (suisside ?) et de la neutralité fiscale. Euh non, de la neutralité diplomatique, je voulais dire. Ici, tout n’est que chalets en bois élégamment posés sur des tapis de neige et ici, tout le monde mange du chocolat et porte une jolie montre à son poignet. Dans ce pays, il y a quatre langues officielles et si ça se trouve,... [Lire la suite]