25 novembre 2018

un homme a traversé le désert sans rien boire

  Un homme a traversé le désert sans rien boire Et parvient une nuit sur les bords de la mer Il a plus soif encore à voir le flot amer Cet homme est mon désir, la mer est ta victoire.   Tout habillé de bleu quand il a l'âme noire Au pied d'une potence un beau masque prend l'air Comme si de l'amour - ce pendu jaune et vert- Je voulais que brûlât l'horrible main de gloire.   Le pendu, le beau masque et cet homme altéré Descendent dans l'enfer que je creuse moi-même Et l'enfer c'est toujours : Je voudrais... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

14 septembre 2018

dans la famille Envacances, je voudrais...

Dans la famille Envacances, je voudrais le patron. Pioche ! C’est le grand ordonnateur. Celui qui a l’œil partout, parce qu’il est chez lui mais aussi parce qu’il a le souci du bien-être de tout le monde. On a beau lui dire de faire un peu relâche, de temps en temps, il n’y a rien à faire, il faut qu’il soit partout. Il faut qu’il tente de répondre voire d’anticiper la moindre envie, la moindre demande, le moindre désir de tous les autres. C’est gentil mais c’est usant, pour lui. Qu’il s’occupe déjà de Claude, c’est plus... [Lire la suite]
19 novembre 2016

61 en 50 minutes, vaisselle comprise

Certains mettent dix minutes pour faire l’amour et jouir (sans forcément tenir compte du plaisir de l’autre), douche comprise et moi, là, à l’instant, j’en ai fait 61 en cinquante minutes, vaisselle comprise. Et je n’ai pas pris mon pied. Le seul plaisir que je pourrais éventuellement ressentir, c’est celui que je suppose à venir demain midi quand nous irons déjeuner chez Bernard Kayak (bien sûr que non, ça n’est pas son vrai nom, je ne suis pas fou au point de le donner ici sans son accord même si je crois qu’il le serait, d’accord)... [Lire la suite]
14 avril 2015

le lundi au soleil

Hier matin : je me lève mais je ne t'ai pas bousculé. Tu ne t'es pas réveillé et je suis allé prendre mon petit déjeuner, tout seul, comme d'habitude. Ce n'est pas un reproche, c'est parce que j'aime bien ça, prendre mon petit déjeuner tout seul. Comme ça. Sans contraintes. Ce n'est pas le moment où je me sens ni le plus loquace ni le plus apte à être à l'écoute des autres. Et en plus, souvent, je vois flou parce que je sors de mon sommeil, normal, puisque je me réveille. Ensuite, j'ai regardé ma montre, il était huit heures et quart... [Lire la suite]