Pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis gris, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis, gris, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis, rouge… Oh la la, je n’avais jamais remarqué combien cette comptine était rengaine et combien le texte était difficile à retenir. Oui, parce que là, vous avez l’intégralité des paroles que l’on répète ad libitum. Jusqu’à ce que mort s’en suive. Oh non, pas la mort de ces jolis enfants qui chantent à moitié faux de leur voix très haut perchée, non, non, mais bel et bien des adultes, probablement leurs parents, qui n’en peuvent plus et finissent pas succomber d’une crise d’apoplexie. Ce serait d’ailleurs plus juste de parler d’une crise d’apiplexie.

Bon, puisque personne ne se plaint et comme je suis un peu chiant, sur les bords et même dedans, je vais reprendra ma petite ritournelle pour voir jusqu’où vous, en tant que lecteurs et trices, vous êtes capables de me supporter. Pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis gris, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis gris, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis gris, c’est énervant, hein ? Pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api… Je ne sais pas si Bernard Tapie l’a déjà chanté, cette comptine ou si on lui a déjà chanté. Et est-ce qu’il pouvait l’entendre sans s’énerver, lui, hein ?

Pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis gris, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis, gris, pomme reinette et pomme d’api, tapis… Je vous jure que si moi, je m’entendais chanter ça sans arrêt, je vous jure que je me tuerais de mes propres mains. Je m’étranglerais et je me ferais m’étouffer dans mon propre sang. Je sais qu’on ne saigne pas vraiment quand on meurt par strangulation mais moi si et en plus, je sais qu’on peut se pisser dessus. Et je vous jure que ça ne me dérangerait pas du tout qu’il y ait du sang sur le tapis, tapis rouge pas plus qu’il n’y ait du pipi sur le tapis, tapis gris. Pomme reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge, pomme reinette et pomme tant pis.