Hier, quand j’ai quitté la cuisine pour faire je ne sais plus quoi, j’avais laissé la petite assiette, enfin, l’assiette à dessert transparente avec de l’eau dedans, au fond de l’évier en inox et je suis passé à autre chose et puis, m’en étant allé de Charybde en Scylla, si je puis dire, quand je suis retourné dans la cuisine, j’avais oublié que je l’avais laissée là. Et en rangeant quelque chose dans le placard réservé  à l’épicerie… Non, en cherchant quelque chose dans celui des compléments alimentaires et des médicaments, oui, c’est ça, j’ai entendu un bruit étrange. Comme un enfant qui pouffe car il est en train de faire une farce et il ne sait pas se retenir. Une espèce de ricanement étouffé qui m’a tapé sur les nerfs assez rapidement. Et moi, comme il m’en faut relativement peu… Oui, je monte facilement sur mes grands cheveux…

En passant devant l’évier, ça m’a semblé un peu plus présent, un peu plus fort. J’ai regardé autour de moi si je ne voyais pas un moucheron en train de se foutre de ma gueule, j’ai vu l’assiette en question, avec de l’eau dedans.  Ça ne m’a pas sauté immédiatement aux yeux car de l’eau dans une assiette transparente, ce n’est pas forcément visible au premier coup d’œil. Et j’ai vu l’eau bouger légèrement et j’ai alors compris que c’était l’assiette qui ricanait de me faire ce tour idiot. Et je ne sais pas si vous avez déjà entendu une assiette transparente glousser mais je peux vous dire que c’est particulièrement énervant. Un peu comme… Un peu comme… Un peu comme… Enfin, passons. Du coup, je me suis qu’il fallait que je fasse quelque chose car je n’allais pas supporter ça plus longtemps.

Je n’avais pas envie de la laver et de l’essuyer à cet instant précis mais pour couper court à toute velléité de se prendre pour un caméléon, j’ai mis du produit à vaisselle dedans, j’ai fait couler l’eau et ça a fait de la mousse. Et là, je peux vous dire que l’assiette, je la voyais, elle ne se fondait plus dans le décor. Et comme je ne suis pas que la moitié d’un imbécile, j’ai aussi réalisé que la mousse allait disparaître et laisser place à de l’eau et que l’autre, là, l’assiette à dessert transparente, elle allait encore pouffer quand je serai dans les parages. Alors, j’ai hésité à faire pipi dans l’évier ou à mettre un peu de vin rouge, oh très peu, on ne va pas gâcher et comme ça, quel que soit le moment où je passerai à côté, je la verrai toujours l’assiette en question. Finalement, je l’ai lavée et je l’ai rangée dans son placard.