Tout à l’heure, alors que j’avais déposé les deux morceaux de saumon prévus pour le déjeuner dans une petite assiette transparente, je ne les ai pas laissés longtemps dessus. Non, parce que très rapidement, j’ai fini par les mettre dans une poêle avec un filet d’huile d’olive et l’assiette est restée sur la table à induction, comme ça, toute seule, toujours aussi transparente et j’ai vu qu’elle essayait de passer inaperçue. Je la connais bien, cette petite assiette, elle me fait toujours ça, elle joue à cache-cache avec moi et moi, pour ne pas la vexer, je joue le jeu avec elle. Je fais comme si ça m’amusait aussi alors qu’en réalité, pas vraiment mais je suis capable d’être diplomate et politiquement correct même si ça ne se voit pas au premier abord.

Cette assiette à dessert est transparente du genre transparent, en espèce de Pyrex, je pense. Un truc dans lequel on peut voir à travers. Et, bien sûr, ça ne permet aucune intimité. Par exemple, si les deux morceaux de saumon avaient voulu faire des choses ensemble, j’aurais pu tout voir à travers l’assiette, c’est comme s’il y avait eu une fenêtre sans rideaux, sans stores, sans volets et que deux personnes se faisaient des mamours dans la pièce, juste devant. Là, je peux garantir que les deux pavés de saumon n’ont rien fait. Je ne sais pas si c’est uniquement par pudeur ou parce qu’ils étaient morts mais je peux jurer qu’ils n’ont rien fait. Et quand je dis »rien », c’est vraiment « rien. » Nada ! Que tchi ! Dans le cul, la balayette ! Non, même pas non plus, puisqu’il ne s’est rien passé, que je vous dis !

Quoiqu’il en soit, j’ai laissé les deux pavés cuire tout doucement pendant que je mettais le couvert et une fois que le moment de passer à table est arrivé, je me suis demandé : « Mais elle est où l’assiette dans laquelle j’avais posé le poisson, tout à l’heure ? » Je ne la voyais plus et je ne me souvenais plus où je l’avais posée. Et ce n’est qu’en éteignant la plaque à induction que j’ai vu quelque chose d’inhabituel. C’était elle. Je l’avais retrouvée sans vraiment la chercher, ce n’était pas l’heure pour jouer.  Je l’ai déposée sur la paillasse blanche de l’évier mais tout de suite, elle s’est cachée. Alors, je l’ai mise au fond de l’évier en inox et elle a recommencé. Du coup, j’ai haussé les épaules, j’ai mis de l’eau dedans et je suis allé déjeuner. C’est tout. Je n’allais pas passer ma journée à jouer, non ?