J’ai préféré attendre un peu plus d’une semaine, notamment que l’Épiphanie soit passée, pour prendre mes trois résolutions de début d’année, histoire de rester dans l’air du temps. Et les voici donc, sans ordre particulier, juste dans celui où elles me viennent en tête.

Déjà, il va falloir que j’apprenne (et je suis bien décidé de le faire, aujourd’hui) de toujours finir mes phrases car c’est vrai, je le reconnais, ça ne peut plus durer pour mes… Quand je m’entends ou quand je me dis, je me dis toujours que… Et finalement, ça ne permet pas aux autres de me prendre plus au sérieux que ça et, tiens, pour prendre l’exemple de mon boulot, il est absolument indispensable que mes collègues et mon patron… Et comme je suis bien décidé à changer ce point plutôt négatif chez moi, autant vous dire que je ne vais pas… Parce que je suis comme ça, moi, quand je veux quelque chose…

La deuxième résolution que j’ai prise, en ce début d’année, ça concerne directement ce blog dans lequel il va falloir que je perde cette (mauvaise) habitude de digresser pour un oui ou pour un non, ce qui fait sans doute perdre de la clarté à mes écrits et ça explique aussi peut-être pourquoi je n’ai pas plus de lecteurs abonnés que ça. C’est comme pour les journaux et les magazines imprimés, pourquoi voulez-vous que les gens les achètent alors qu’on peut avoir la même chose gratuitement sur Internet. Il va quand même falloir que j’aille me rincer la bouche, le produit a dû faire son effet. Pour un peu ça m’empêcherait presque de respirer. Un peu d’air… ce qu’on a failli perdre si on avait dit oui pour acheter cet appartement de 100 mètres carrés avec juste trois fenêtres dont deux sur une rue très passante. Et donc, je disais qu’il faudrait que j’arrête de digresser. C’est un mot assez peu utilisé, d’ailleurs, que ce verbe. J’aime bien les mots rares ou méconnus. Mais bon, on en parlera une autre fois, d’accord ?

Oui, parce que sinon, je vais encore tomber dans le travers de commencer une phrase ou de parler d’un sujet et à force de dévier sur d’autres choses, autant de coqs à l’âne qui peuvent être insupportables et perdre mon lecteur ou mon auditoire en cours de route. C’est drôle, ça me fait penser aux routes départementales du sketch de Jean Yanne et de ??? Je ne me souviens plus du nom de l’acteur qui le jouait avec lui. Ce n’était pas quelqu’un d’aussi connu que ça. Un peu comme moi. Mais moi, je n’ai jamais joué de second rôle. De toute façon, je n’aime pas être le deuxième et encore moins le second. Et cette fois, il va vraiment falloir que j’aille me rincer la bouche.

Ma troisième (et sans doute la plus importante) résolution, de cette année, c’est d’arrêter la procrastination. Il faut vraiment que j’arrête de toujours reporter des tas de choses au lendemain. Surtout pour ce qui concerne notre éventuel déménagement dans les mois à venir. Mais ça, je pense que je ne commencerai à le faire que demain.