Quand j’ai reçu ce SMS avec uniquement ce mot là-dedans, j’avoue ne pas avoir été sûr de bien comprendre ou alors, si, je pense que j’ai compris mais je n’en croyais pas mes yeux, ni mes oreilles ni mon égo. Et comme je n’aime pas ne pas avoir le dernier mot, j’ai cherché ce que ça voulait dire précisément et j’ai imaginé ce que j’allais pouvoir répondre sans attendre que ça refroidisse dans ma colère contenue. À ce que je pensais être une grossièreté, je ne pouvais qu’en retourner une à son expéditeur mais je n’ai pas voulu tomber dans l’anecdotique. Non, j’ai voulu aller dans l’universel et dans le compréhensible par un maximum de gens. Au cas où ça circulerait dans plusieurs mains.

Ce que je lui ai répondu ? D’aller se faire sodomiser et pas forcément chez les grecs. D’aller se la faire mettre par derrière car la porte de devant, celle de la politesse, est fermée à double tour. D’aller se faire empapaouter. Va te faire dire les évangiles. Va te faire téter les yeux. Va te faire sucer les dents. Et le pire du pire, c’est même tellement pire que je n’ose à peine l’écrire dans ces colonnes car je n’aimerais pas avoir des représailles par la censure. Non, non, non, n’insistez pas ou alors, insistez encore un peu plus si vraiment vous voulez connaître l’injure la plus violente à laquelle j’ai pensé en lui écrivant « fuck off » par retour de SMS. Bon d’accord, puisque vous insistez un peu plus : va te faire cuire un œuf, espèce de polack de mes deux. C’est hard, hein ?

Oui, parce que je ne sais pas comment ça a pu se produire mais dimanche soir, j’ai reçu deux appels en une demi-heure, à mon avis, du même bonhomme, qui m’a dit avoir trouvé mon numéro dans l’annonce pour une femme de ménage. Il appelait pour sa femme, les deux fois et c’était pipeau car je n’ai justement pas mis mon numéro dans l’annonce. Donc, c’est un numéro piraté, volé ou que sais-je encore. Et comme sa femme, dans les deux cas, ne voulait pas être déclarée, j’ai déclinée mais j’ai fini par penser que ça pouvait être une arnaque. Je ne sais pas de quel genre, mais une arnaque. Alors, je lui ai envoyé le même SMS aux deux numéros en lui demandant de ne plus me contacter sinon, je porterai plainte. Et il m’a répondu « spierdalaj ». Mais je n’avais pas d’œuf dans mon frigo et ça m’a mis très en colère. De ne plus avoir pour me le faire cuire.