03 février 2018

les 2 huit

Il y en a qui font les 3 huit, moi, aujourd’hui, je ne ferai que les 2 huit. Pas plus. Voire les 2 huit et demi mais là, c’est sûr et certain, juré, craché, je n’en ferai pas plus. C’est mon dernier mot. Pas besoin de faire appel à un ami, ni de demander le 50/50 et encore moins l’avis du public, à 19h30 au plus tard, j’aurai terminé mes deux journées en une. Et je n’y serai plus pour personne. Il n’y aura plus d’abonné au numéro que vous appellerez. Si on me demande, vous direz que je ne suis plus là. Que vous ne savez pas où je... [Lire la suite]

13 janvier 2018

obsession horizontale

Je fais une telle obsession de faire la sieste, tout le temps, dès que je me lève à dès que je vais me coucher pour de vrai, le soir, que je me demande si ça n’est pas en train de devenir pathologique. Si je ne suis pas en train de devenir un névrosé de la sieste. Et de la position horizontale. Attention, je ne suis pas pour autant un Stéphane couche-toi-là, il ne faut pas exagérer non plus, hein ? Mais mine de rien, je commence à me poser certaines questions et comme j’ai un peu peur que ça ne fasse qu’augmenter et que ça ne... [Lire la suite]
03 février 2016

beurré pas gras

Y a quand même des fois où on peut se demander comment cela est-ce possible. Parce que franchement, c’est là qu’on voit qu’il y a des différences culturelles telles que l’incompréhension de l’autre ne pourra jamais se guérir et donc permettre de l’accepter totalement. Alors que ce serait justement la seule façon d’éradiquer l’intolérance et donc le racisme. C’est ce à quoi je pensais tout à l’heure en pensant à mon ami de cœur, Arnold, mon ami germain.  Non pas que moi, je sois celui qui n’aime pas, au contraire mais je... [Lire la suite]