09 juin 2019

un dimanche pour rien

Je n’aime pas trop gâcher, du moins, j’essaie de le faire de moins en moins. Le moins possible. Parce que c’est vrai que fut un temps où j’ai bien gaspillé, comme tout un chacun. Parce qu’on ne se posait pas vraiment la question. Mais avec ce temps qui va et qui fait que tout s’en va, on réalise qu’on a été bien léger, bien laxiste, bien insouciant. L’insouciance est un apanage de la jeunesse. Je suis passé par là mais je n’y repasserai plus vraiment. Maintenant que j’ai plus, nettement plus de temps libre, outre le fait que je cours... [Lire la suite]

13 avril 2019

pile entre 9h55 et 10h55, à une heure près

Je suis là, à attendre et je n’aime pas ça. Je n’aime pas ça car je ne suis pas maître de la situation. Et car je n’ose rien entreprendre d’important comme repeindre la terrasse ou ravaler l’immeuble car je sais très bien que dès que je m’y mettrai, mon téléphone va sonner et je serai obligé de tout lâcher séance tenante. Et donc, je n’aime pas me retrouver dans ce cas-là : être obligé d’attendre. Quand c’est moi qui choisis de poireauter, c’est moi qui tiens les rênes. Aujourd’hui, non. Et comme je n’ai pas de chance, je sais... [Lire la suite]
12 janvier 2017

un jour pour rien

Un jour pour rien, c’est toujours un jour de trop et pourtant, c’est un jour de moins. Comme si on avait été volé par rapport à l’emballage. Par rapport à la publicité. Mensongère parmi tant d’autres. Mais encore une fois, je me suis fait avoir par un slogan et par les jolies couleurs. Tant de promesses. Tant de choses qui font envie et qui, finalement, sont à l’opposé de ce qu’on attendait. C’est un abus de faiblesse. C’est comme pour toutes ces nuits. Tous ces rêves qu’on m’a vendus. Et moi qui ai sauté les deux pieds dedans. En... [Lire la suite]