04 janvier 2019

Chouchou, t'es où ?

Chouchou, t’es où  mais t’es pas là mais t’es où ? C’est vrai ça, tu es tellement discret que j’ai l’impression que ça fait des semaines et des semaines que je ne t’ai pas vu. Je ne me souviens même pas de ta présence pour la soirée d’anniversaire que nous n’avons pas organisée, tu penses bien, 59 ans, ça ne se fête pas spécialement, en revanche, pour mes 60 ans à venir, on a encore le temps mais j’aimerais que ça vous reste en tête, à vous trois : le président, le patron et toi. Parce qu’on n’est jamais assez de... [Lire la suite]

10 août 2018

deux sortes d'attentes

Je suis capable d’attendre des lustres voire des éternités si j’ai moi-même choisi d’attendre. Mais si on m’impose ça, je déteste et ça me mine. Et je voudrais juste parler de deux cas contradictoires que j’ai vécus ou que je vis encore pour illustrer mon propos liminaire. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était fin décembre 1981, je n’avais pas encore de travail, ça n’allait pas tarde (tout est relatif : six mois après) et comme je venais de faire connaissance d’Arnold, en août, il m’avait invité à venir passer la St... [Lire la suite]
13 juillet 2018

avec des confettis, la fête est plus…

Je sais que j’ai des idées parfois plus sottes que grenues mais je ne vois pas en quoi ça dérangerait les autres. Que ceux qui n’aiment pas ça n’en dégoûtent pas les autres. Vous n’êtes pas d’accord ? Alors que ceux qui se contrefichent de savoir combien il peut y avoir de lentilles dans un paquet de 500 grammes ; quelle distance représentent tous les grains de riz d’un paquet d’un kilo, mis bout à bout ou encore, combien on peut mettre de noisettes de chez ma mère dans la piscine hors sol de ma tante n’ont qu’à sauter ce... [Lire la suite]
19 décembre 2016

le revanchard du petit matin

Ce n’est un secret pour personne, autour de moi, je suis un lève-tôt. Par obligation du mardi au samedi puisque c’est pour aller travailler. Par nature voire par plaisir, les dimanches et les lundis. Sauf incident. Rarissime. En semaine, donc, pour des raisons professionnelles, je me lève entre 3h et 3h45, selon les jours, les saisons et le travail potentiel qui m’attend. Peut-être me lèverai-je encore un peu plus tôt en fin de semaine, à l’approche de ce foutu Noël et la semaine prochaine, pour la St Sylvestre. Ce n’est jamais la... [Lire la suite]
01 janvier 2015

hydropote

Pourtant, hier soir, j’ai vraiment cherché à faire un réveillon abstème. Et j’ai presque réussi mon pari mais j’ai quand même flanché parce que l’appel du goulot fut néanmoins le plus fort, notamment au moment de l’apéritif. Parce que prendre un verre sans grignoter quelque chose pour ne pas être imbibé, j’ai du mal. Mais grignoter des petites bricoles sans boire, c’est un peu étouffe-chrétien. Je ne m’étais pas foulé avec ce pain surprise de chez Picard. En même temps, bon, sans plus. Bon, tant pis. Ce n’est pas grave, je n’ai... [Lire la suite]