Chouchou, t’es où  mais t’es pas là mais t’es où ? C’est vrai ça, tu es tellement discret que j’ai l’impression que ça fait des semaines et des semaines que je ne t’ai pas vu.

Je ne me souviens même pas de ta présence pour la soirée d’anniversaire que nous n’avons pas organisée, tu penses bien, 59 ans, ça ne se fête pas spécialement, en revanche, pour mes 60 ans à venir, on a encore le temps mais j’aimerais que ça vous reste en tête, à vous trois : le président, le patron et toi. Parce qu’on n’est jamais assez de quatre à penser à tout. Surtout pour des choses aussi importantes que ça. Un anniversaire de dizaine, ça compte, non ? En tout cas, je sais déjà qui j’aimerais voir et qui je n’ai pas envie d’inviter. Ce qui serait bien, c’est qu’on fasse comme si c’était une surprise et que tout le monde joue le jeu.

Je ne me souviens même pas que tu aies été là pour Noël, que je n’ai pas fêté non plus. Mais bon, si tu étais venu déguisé en père Noël, ça aurait pu m’amuser. En plus, je t’aurais montré tout ce que j’ai reçu comme vidéos sur le sujet, je te jure que c’était un véritable harcèlement moral et je m’en suis sorti tant bien que mal en haussant les épaules et en tirant la langue virtuellement à celui ou à celle qui n’avait de cesse que de vouloir me convertir. Maintenant c’est passé mais je te jure que ce n’était pas drôle tous les jours. Toi, si ça se trouve, ça t’aurait amusé mais tu es encore jeune, tu as encore toutes tes illusions.

Je ne me souviens même pas t’avoir aperçu le soir de la St Sylvestre alors que j’ai quand même réussi l’exploit de tenir debout jusqu’aux douze coups de minuit, enfin, quand je dis que je suis resté debout, je veux dire que je ne suis pas allé me coucher et si j’ai peut-être somnolé dix ou quinze minutes en attendant l’heure H du jour J, c’est le bout du monde. Mais toi, je crois bien que je ne t’ai pas vu. Comme nous n’étions que le président et moi, si tu avais été là, tu ne serais pas passé inaperçu. Et comme je n’ai bu que deux flûtes de cet excellent champagne rosé qu’on m’a offert, ça ne vient pas d’une éventuelle perte de mes esprits.

Chouchou, tu m’as manqué pendant ces deux ou trois dernières semaines, je n’ai pas spécialement pensé à toi mais là, aujourd’hui, soudain, tu m’as manqué et tu me manques.